Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat – Wool and the gang

Aujourd’hui, je vous présente un projet bien éloigné de ma zone de confort ! Un grosse veste tricotée à plat. De quoi remettre en question certaines idées reçues !

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang
Note : Cet article est rédigé en partenariat avec Wool and the gang qui m’a gracieusement offert ce kit. Je n’ai pas été rémunéré pour rédiger cet article qui reflète mon opinion personnel en toute objectivité et sincérité. Pour tout savoir sur les partenariats présentés sur ce blog ainsi que leurs conditions, rendez-vous ici

C’EST QUOI ?

J’ai été contactée il y a quelques mois par la marque Wool and the gang qui m’a proposée de choisir un kit ou une laine à tester parmi leur sélection. Je connaissais Wool and the gang de nom mais je n’avais encore jamais eu la chance de tricoter leur laine. C’est tombé à pic car j’avais justement un panier tout prêt chez eux. Je venais d’avoir un énorme coup de coeur sur IG en découvrant ce magnifique coloris Margaux Red.

Si on avait été en hiver, je n’aurais pas hésité et j’aurais tricoté un gros snood avec cette laine mais, au printemps, cela n’avait plus de sens. Je leur ai donc proposé de tricoter le Isobella Coat, une grosse veste parfaite pour la demi saison. J’ai reçu le kit super rapidement qui contient 8 pelotes de Crazy Sexy Wool dans le coloris de votre choix, le patron (en anglais pour le moment mais qui va très prochainement être disponible en français comme tous les autres patrons de la marque !) et enfin, une paire d’aiguilles droites taille 15.

Pour ce projet, j’ai dû tordre le cou à certains de mes grands principes, moi la fan de laine fingering et de tricot sans couture. En effet, le Isobella coat se tricote à plat (avec couture donc !). Toutefois, je n’ai pas pu me résoudre à tricoter en aiguilles droites, je suis restée fidèle aux circulaires et à la méthode continentale.
Alors oui, j’aurais pu adapter ce projet pour le tricoter sans coutures. Rien de bien compliqué pour cette forme de veste, assez simple. Toutefois, lorsque vous tricotez de la laine aussi épaisse, les coutures sont une bonne chose. Elles vont structurer votre ouvrage et éviter qu’il ne se déforme dans le temps. Imaginez un peu le poids du corps s’il était tricoté d’un seul morceau !

Ensuite, un projet tel que celui-ci ne se bloque pas ! Vous m’avez bien lu… Après vous avoir rebattu les oreilles avec les bienfaits du blocage, voilà que je zappe cette étape purement et simplement. Mais avec une laine aussi épaisse (et single de surcroît), impossible de la bloquer. Une fois immergé dans l’eau, votre projet va peser une tonne et sera impossible à manipuler. Sans compter qu’il va totalement de détendre et perdre sa forme. Enfin, imaginer le temps de séchage nécessaire… Bref, pas de blocage et nettoyage à sec pour cette veste ! Heureusement, on est plutôt dans la logique d’un manteau ici donc pas besoin de lavage fréquent.

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gangA tricoter, il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer à manipuler des aiguilles aussi grosses (et encore, j’avais baissé à la taille 13). Chaque pièce monte très très vite mais en revanche, cela nécessite de forcer sur les mains. J’ai donc pris mon temps pour tricoter Isobella en alternant avec d’autres projets. Je ne voulais pas risquer de me faire mal.

Le patron ne présente aucune difficulté, c’est une veste taille unique simplissime. J’aime beaucoup de détail des poches intégrées à la veste.

Bon, je ne vais pas vous mentir : j’ai souffert sur les coutures ! Qui sont d’ailleurs loin d’être nickel. J’ai galéré, je m’y suis reprise à plusieurs fois mais au final, j’ai vaincu et le résultat est correct. 🙂

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gangIsobella coat - Wool and the gang

C’EST FAIT COMMENT ?

J’avais très envie de tester leur laine phare : la Crazy sexy wool. C’est une des raisons qui m’a fait choisir Isobella comme modèle à tricoter.
Il s’agit d’un très gros fil single, 100% laine. Chaque pelote compte 80m pour 200gr et coûte 18,75€. Alors oui, ce n’est pas donné, on est bien d’accord mais ramené au poids, on est à moins de 9,50€ les 100gr. Si on compare avec un écheveau du même poids de fingering, DK ou worsted, le prix est bien inférieur.
Le métrage l’est également mais c’est pour cela que les pelotes sont conditionnées par 200gr. Une seule suffit pour se tricoter un snood ou un bonnet. Il me reste d’ailleurs une pelote entière que je compte bien transformer l’hiver prochain.

C’est une laine assez agréable à tricoter (dès lors que les pieux nécessaires à l’exercice ne vous gêne pas !). Elle ne se dédouble pas du tout par exemple. Elle est également bien douce et, jusqu’à présent, ne bouloche pas.
En revanche, comme toute laine single, elle accroche pas mal la poussière. Rien de dramatique mais je préfère vous le préciser.

J’ai choisi le coloris Margaux red sur lequel j’avais eu un gros coup de coeur. Je ne regrette absolument pas. Cette couleur est magnifique, un violet tirant sur le bordeaux, très profond. J’en suis fan. J’envisage d’ailleurs de me tricoter un pull de cette couleur, en utilisant cette fois la Wool me tender,plus fine.

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

C’EST QUELLE TAILLE ?

Le Isobella coat est proposé en taille unique. Je le trouvais toutefois beaucoup trop ample sur la majorité des photos que j’ai pu voir. J’ai donc adapté un peu le patron pour réduire de quelques mailles un peu partout.

C’EST MODIFIÉ ?

Comme indiqué plus haut, j’ai réduit de quelques mailles par ci par là pour rendre le manteau moins ample. J’ai aussi remplacé le point texturé originial par un bête point de riz que je préfère.

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

C’EST BIEN ?

Avec la grisaille que nous vivons à Lyon depuis le début du mois de mai, je peux vous dire que je suis bien contente d’avoir ma grosse veste pour me tenir chaud quand je vais chercher mon fils à l’école.
C’est un modèle que je n’aurais jamais tricoté s’il ne m’avait pas été offert et je suis ravie d’en avoir eu l’opportunité. Je n’avais aucune pièce de ce type dans ma penderie et je suis bien contente d’avoir comblé ce vide.  J’adore me lover devant avec un thé et mon tricot. Un vrai doudou !!
Merci Wool and the gang pour ce si beau cadeau !

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

Isobella coat - Wool and the gang

Incoming search terms:

  • gilet embruun
  • isobella coat

22 réflexions sur “Isobella coat – Wool and the gang

  1. Solène dit :

    Tu es resplendissante sur la première photo ! Je m’imagine parfaitement dans cette veste pour me lover sur le canap’ ! Bonne semaine à toi 🙂

  2. milouson dit :

    OOOOh magnifique!!!! On voit tout de suite qu’il est confortable!
    Elles ont l’air nickel tes coutures voyons 🙂

    Allez je retourne à mon boxy (madelinetosh coloris cathedral)

  3. Leticia dit :

    Il et superbe ce manteau et toi aussi. Et merci d’avoir parlé du non bloquage car me connaissant moi je l’aurais immergé direct dans l’eau … on en apprend tous les jours alors merci !

  4. Krisscat dit :

    Coucou!
    Merci pour tes conseils sur les coutures et le lavage. Ça aurait surement sauvé une veste de wool and the gang que j’avais faite en Big Wool de Rowan et qui s’est évidemment complètement détendue.

    Mais ta veste me donne bien envie d’en refaire une
    Bonne journée à toi

  5. Atelier de Claire dit :

    En effet, c’est la veste doudou par excellence ! Mais alors cette taille d’aiguilles, je ne sais pas si je pourrais ! Au-delà du 7, je trouve que ça devient inconfortable … En tout cas, très jolie couleur pour égayer ce printemps automnal ! Sinon, ils ont accepté de te prendre ta veste au pressing ? Parce que j’ai recemment voulu déposer un gros pull homme en côtes anglaises qui pèse une tonne et ils ont refusé de me le nettoyer, sous prétexte que la laine risque de brûler avec leurs produits … Du coup, je l’ai quand-même lavé en machine avec plusieurs séries d’essorage moyen successives … et un séchage prolongé ensuite …il a survécu mais côté pratique, c’était moyen !

  6. cachou33 dit :

    Je suis complètement scotchée !!!!! Tu as toute mon admiration !!!! mener à bien un tel projet…..de grosses aiguilles qui font bien mal aux mains ….une grosse laine…un patron à retoucher…..tout ce que je suis incapable d’envisager !!!!! dommage parce que le rendu est tout juste magnifique !!!! bravo à toi….tu es la plus forte!!!!! bisous

  7. CAROLE dit :

    Ton article m’a permis d’aller découvrir quelques modèles de chez Wool and the Gang. Ils ont effectivement des modèles de veste très sympa. Mais petit message pour la marque : j’ai l’impression qu’on ne peut pas commander les patrons seuls. C’est dommage de se voir imposer une marque de laine avec même si elles ont l’air très sympa.
    Merci Lise pour ton article très instructif…

  8. Tout chocolat dit :

    Elle est très belle et deviendra une veste doudou, de réconfort.
    Faire des tests est la façon que j’ai trouvé de sortir de mes sentiers battus et franchement je le regrette peu.regret quand la créatrice manque de rigueur dans les explications mais sinon beaucoup de plaisir et la surprise de porter régulièrement des tricots que je n’aurai jamais eu l’idée de faire. Comme quoi, il faut sortir de sa zone de confort.

  9. Pascale dit :

    Magnifique gilet. Je suis fan. Le point de riz est parfait pour cette veste. La couleur de cette laine est sublime. J’adore tout.

  10. IsaFutile dit :

    C’est vrai que la couleur est à tomber.
    Par contre, je ne me verrais pas tricoter ce modèle car je ressemblerai à un bonhomme michelin avec ce type de gilet. 🙂

  11. Maremelade dit :

    Ce qu’elle a l’air chouette cette veste. Ce n’est pas une couleur que j’ai l’habitude de porter mais je dois avouer que la profondeur de ce violet le rend absolument canon. Et on voit tout de suite le potentiel maxi doudou de la laine.
    Et pour les conseils de nettoyage, ça me fait réfléchir car ce n’est jamais évident de donner un coup de frais aux grosses pièces.
    Pour le nettoyage à sec, tu le fais chez toi avec des produits spécifiques où tu l’emmènes au pressing parce que chez moi vu le soin apporté et les produits un peu cracra, j’aurai quand même un peu peur (rien que l’idée d’un tricot maison se baladant sur leur système automatique, ça ne me rassure pas)

  12. Brunette dit :

    Bonjour Lise, j’aime bien cette veste, presque un manteau mais même si j’aime la grosse laine (cela monte vite), je ne suis pas convaincue que j’arriverai facilement à tricoter une laine aussi grosse. Évidemment, les points texturés ressortent super bien avec ce type de fil et le résultat est vraiment joli. J’ai souri en lisant ta remarque sur le blocage…Comme j’occupe manifestement la place de cancre (pas d’échantillon ou presque, pas de tricot en rond…), je dois dire que je ne bloque pas non plus mes ouvrages. Mais je pense que de façon générale que le tricot à plat rend le blocage moins indispensable car la couture les met en forme (quitte à repasser parfois une pièce en jersey qui roule…Je tricote depuis mon enfance et cela a toujours fonctionné.) En revanche, si on peut sauter l’étape du blocage, il va bien falloir laver la bête une fois de temps…Je me dis que le séchage ne va pas être simple. Tu as le temps d’y penser puisqu’il fait enfin beau et chaud chez nous, enfin à Lyon!

  13. Lila dit :

    Hi Lise,
    I hope it’s ok that I write in English… just easier for me. First of all, I love your blog, podcast and this coat, well done! I thought I’d just pop in and mention a couple of things that crossed my mind when reading your article. I think it was in a Craftsy knitting course (Improve your knitting), that the instructor actually recommended to throw (so English method, or French method :)) instead of pick (continental, which is what I normally do) when knitting with thicker wool. It should be less hard on the hands. And regarding seaming. I have no issue with it, so I do it on a regular basis as I find it adds structure to a garment (that said, I do not at all mind seamlessly knit garments!). I tend to use mattress stitch. But what I discovered some time back and which made things so much easier, was that one should leave one edge stitch in stockinette at all times (so replace whatever pattern stitch is being knitted at the edges with a knit stitch) as well as move any shaping a couple of stitches in from the edge. I know you’re an experienced knitter, so I am sorry if I am telling you things you already know! Bonne soirée et bises, Lila.

  14. Virgie Monica dit :

    Elle rend drôlement bien cette veste. je dois avouer que j’étais un peu septique après que tu en aies parlé sur ton podcast, mais je suis séduite au final! Bravo pour ton courage, je ne sais pas si je pourrais tricoter une aussi grosse pièce avec d’aussi grosses aiguilles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *