Petite robe noire - Coupé couzu

Petite Robe Noire – Coupé Couzu

En attendant de savoir avec certitude le sexe de notre bébé (ce matin normalement !!), j’ai cousu pour moi et ça ne fait pas de mal ! Je l’ai déjà dit mais je le répète : que la couture m’aide à me sentir bien et jolie enceinte ! La robe que je vous présente aujourd’hui ne fait pas défaut : hyper confortable tout en étant élégante, un combo gagnant !

Cet article est rédigé en partenariat avec Coupé Couzu qui m’ont offert le patron pdf de la Petite Robe Noire. Mon avis sur ce patron reste mien et je m’efforce de conserver mon objectivité. 

 Petite robe noire - Coupé couzu

Petite robe noire - Coupé couzu

Petite robe noire - Coupé couzu

C’EST QUOI ?

Je ne connaissais les patrons Coupé Couzu que de nom, je n’en avais jamais cousus. J’en avais une image assez vieillotte. Lorsque les Editions de Saxe m’ont proposée de les tester, ce fut l’occasion de les découvrir. Ils ont récemment chercher à moderniser la marque mais aussi à rendre la couture accessible au plus grande nombre.

Vous trouverez des patrons femmes, enfants mais également des accessoires ou de la déco. De quoi trouver chaussure à son pied !
Les patrons sont proposés en pdf à des prix très attractifs. J’ai remarqué alors que je rédigeais cet article hier qu’ils sont en soldes en ce moment : les patrons enfant sont proposés à 2,94€ (au lieu de 4,90€) , les accessoires à 1,74€ (contre 2,90€) et les patrons femmes sont à 3,54€ ( contre 4,90€)

J’ai choisi de recevoir deux patrons : le sweat Enveloppe-moi que je réaliserai à la rentrée et la Petite Robe Noire qui m’a paru parfaite avec mon ventre. Vous recevez zip contenant plusieurs pdf : une planche par taille et un livret d’explications. Etant donné que je décalque les patrons et que j’aime grader entre plusieurs tailles, j’aurais aimé avoir une planche supplémentaire contenant toutes les tailles. C’est le cas pour le sweat toutefois.

Les planches incluent les marges de couture et ne nécessitent pas de découpage, deux bons points pour moi.
Les instructions s’adressent aux débutantes et reprennent les bases pour être le plus accessible possible : comment se préparer, comprendre son patron… Les explications s’adaptent aussi si vous avez ou pas de surjeteuse. Je les ai trouvées claires et je n’ai pas rencontré de souci.

La Petite Robe Noire est un patron de robe à coudre en tissu extensible ou chaine et trame. Il existe deux corsages, en fonction du tissu choisi (avec ou sans pinces). C’est une robe plutôt droite, taille empire et encolure bateau.
J’ai fait plusieurs modifications sur ma version dont je vous parle plus bas.

Petite robe noire - Coupé couzu

Petite robe noire - Coupé couzu

C’EST FAIT COMMENT ?

Il y a peu de fronces à la taille, ce qui les rend assez difficiles à bien répartir. Je vous conseille d’utiliser un tissu fluide pour que cela soit joli : jersey viscose, crêpe, viscose… Sur ma version, j’ai utilisé un jersey de coton mais j’ai modifié la taille (j’y reviens plus bas). Ce coton est trop rigide sinon, le rendu n’aurait pas été joli je pense si la taille n’avait pas été plus froncée que prévu.

Vous aurez probablement reconnu le coton marinière bleu marine et lurex de chez Un chat sur un fil. Je l’ai cousu à de nombreuses reprises mais je ne m’en lasse pas. Je n’en ai toutefois pas racheté spécifiquement pour ce projet, il me restait suffisamment de chutes pour y caser ma robe.

C’EST QUELLE TAILLE ?

J’ai réalisé une taille 38 au niveau du corsage et 40 pour les jupes.

Petite robe noire - Coupé couzu

Petite robe noire - Coupé couzu

C’EST MODIFIÉ ?

J’ai réalisé quelques modifications :
– je n’ai pas fini l’encolure avec la parementure prévue mais avec un biais. Je ne voulais pas rajouter d’épaisseur et de plus, l’endroit de ce jersey, à cause du lurex, m’aurait démangé à même la peau. J’aurais pu utiliser une chute de jersey de viscose, comme je l’avais fait pour ma robe Aldaia et la coudre à la main mais j’ai eu la flemme. 🙂
– j’ai modifié la taille pour la rendre bien plus élastique. Comme je le disais plus haut, je craignais que le rendu des fronces ne soit pas harmonieux avec ce tissu, j’ai donc décidé d’utiliser de l’élastique transparent pour assembler le corsage et les jupes pour froncer beaucoup plus la taille.

Si cette modification vous plaît, voici comment j’ai fait :
– déjà, il faut trouver de la laminette (ou framilastic) et ce n’est pas une mince affaire. J’en ai trouvé au bout de la troisième mercerie à Lyon et la vendeuse a dû réaliser des fouilles archéologiques pour y parvenir. Heureusement, Rascol est toujours là pour nous sauver quand il s’agit de mercerie : vous en trouverez en largeur 6mm9mm10mm
– ensuite, prenez vos mesures : personnellement, j’ai entouré directement sur moi avec l’élastique en le tendant un peu et j’ai coupé en tenant compte des marges de couture (x4). Il faut que l’élastique soit déjà un peu étiré sur vous, au risque que le rendu soit trop lâche une fois cousu.
– Je l’ai ensuite coupé en deux. Il est en effet bien plus facile je trouve de coudre la robe en deux fois : assembler les devants ensemble avec l’élastique puis le dos et enfin, assembler-le tout par les côtés.
– l’étape suivante est la plus difficile car vous allez devoir assembler 3 pièces dont aucune ne correspondent entre elles : le corsage et les jupes n’ont pas la même mesure et l’élastique est encore plus petit. Je vous conseille donc des les épingler ensemble en trois points : les deux extrémités et le centre de chaque pièce. Ensuite, cousez les trois ensemble et étirant l’élastique et le corsage pour qu’ils correspondent. En prenant son temps, c’est tout à fait faisable.

J’ai remarqué que l’élastique se détend de plus en plus au fur et à mesure de la couture. Je vous recommande donc de ne pas trop tirer dessus au début ou vous vous retrouverez avec des fronces mal réparties : beaucoup plus au début que sur la fin. C’est ce qui m’est arrivé avec ma première version, une cata qui a fini à la poubelle.

Enfin, j’ai raccordé les rayures de ma robe en suivant le tutoriel que je vous avais proposé il y a quelques temps.

Petite robe noire - Coupé couzu

Petite robe noire - Coupé couzu

C’EST BIEN ?

Je suis vraiment contente de cette période robe, toute simple mais confortable qui met bien mon ventre en valeur, sans insister sur les hanches. C’était mon pari : j’aime qu’on voit bien mon ventre mais souvent, cela signifie que les hanches seront moulées aussi. J’ai donc veillé à élargir à ce niveau là.

Quant aux patrons Coupé Couzu, c’est une agréable surprise. Des modèles assez basiques mais parfaits pour se faire la main quand on débute.

A REFAIRE ?

Probablement l’année prochaine oui 🙂

Petite robe noire - Coupé couzu

Petite robe noire - Coupé couzu

Petite robe noire - Coupé couzu

Incoming search terms:

  • petite robe

17 réflexions sur “Petite Robe Noire – Coupé Couzu

  1. Cristaline38 dit :

    Très jolie réalisation. J’ai ce patron en version pochette depuis bien longtemps et tous les étés il me sert à m’en faire 2 ou 3. Idem j’ai rajouté un élastique sur celles en jersey car les fronces n’étaient pas assez prononcées. Pour d’autres, j’ai élargi le tissu de la jupe lorsqu’il s’agissait de chaines et trames.

  2. Brunette dit :

    Cette robe est très jolie. J’ai cousu un peu de Coupé couzu, les patrons sont simples mais plutôt efficaces. Je trouve que c’est une bonne marque pour les débutants. Soit dit en passant, il me semble que j’ai ce patron de robe depuis des années mais que je l’ai oublié dans mon atelier. Ta version me donne à réfléchir…Peut être un patron à ressortir! Et je croise les doigts pour le bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *