Coudre son maillot de bain – Dauphine – France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Cette année, j’avais très envie de me coudre mon propre maillot de bain mais je n’arrivais pas à trouver ni un tissu qui me plaise vraiment ni un patron coup de coeur. C’est alors que France Duval Stalla a publié une photo teasing de son prochain kit : coup de foudre immédiat pour Dauphine, c’était LE maillot parfait. Acheté dès sa sortie, je vous raconte ma première expérience de couture de maillot de bain et vous donne mon avis à l’usage.

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

C’est quoi ?

Déjà l’année dernière, j’avais eu envie de me coudre mon maillot de bain mais avec la grossesse, j’avais vite abandonné l’idée. Je vis toujours très mal l’épreuve de l’essayage de maillot de bain et cette année en particulier, je n’avais pas envie de m’infliger ça. Je n’ai pas encore retrouvé ma ligne d’avant la grossesse et bien que cela ne m’inquiète pas au quotidien (chaque chose en son temps), aller essayer des maillots ne m’emballait pas.

J’ai donc commencé à regarder les patrons de maillot de bain mais aucun ne trouvait grâce à mes yeux (oui, je suis super difficile). Quand France Duval Stalla a publié une photo du kit qu’elle était sur le point de sortir, mon coeur n’a fait qu’un tour : j’avais trouvé mon maillot ! Dauphine est un maillot une pièce avec une culotte bien enveloppante et un devant et un dos croisé. Le haut du maillot est blousant à la taille. Il est fini avec des élastiques dorés apparents qui font tout le tour du maillot.

Pile ce que je voulais : une coupe classe et qui cacherait élégamment quelques imperfections, une couleur canon. J’étais convaincue. Je l’ai commandé dès sa sortie et j’ai bien fait car il a été indisponible très rapidement.

Et maintenant… au boulot ! J’ai beaucoup de choses à vous dire sur ce maillot donc je vais faire plusieurs sous-parties.

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Le kit et le patron

J’ai reçu le kit assez rapidement. Il était emballé dans un pochon au nom de la marque et contenait :
– le tissu
– un biais élastique doré
– deux bobines de fil : une ardoise assortie au tissu et une blanche
– de l’élastique noir

Le patron a été envoyé par France directement. Je l’ai imprimé sans problème. A noter toutefois que les lignes de découpe ne font pas le tour complet de la feuille (afin de vous éviter des découpes inutiles) mais cela peut induire en erreur et vous donner le sentiment que votre imprimante n’était pas à la bonne échelle.

Je n’ai eu aucun souci avec le décalquage, pas de problème non plus avec les différentes pièces qui s’emboitent sans souci.

En revanche, j’avoue avoir été très surprise par le tableau de taille. Dauphine n’est proposée qu’en 3 tailles : S, M et L et il manque des centimètres entre chacune. Le tour de poitrine de la taille S va de 80 à 84 cm puis la taille M de 88 à 92 cm. Quelle taille doit-on faire si on mesure 86 ? Ces 4 cm manquants se retrouvent pour toutes les mesures (poitrine, taille, hanches). Quelque chose m’échappe peut-être.

Les instructions

Je n’ai pas eu de souci avec les explications que j’ai trouvées claires. Les étapes étaient bien décrites, avec de nombreux schémas. Je ne me suis jamais sentie perdue. J’ai apprécié que la longueur et la largeur des points soient précisées pour le point zigzag. Il en va de même pour les tailles d’élastiques à couper où les mesures à coudre pour le devant, les bretelles et le dos sont précisées.

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

La couture

Je n’ai pas rencontré de gros soucis pour coudre ce maillot. J’avais fait une toile pour valider la taille mais également pour voir avec quelles aiguilles et quelle tension je devrais coudre les élastiques pour que ce soit joli. Le tissu fourni est d’excellente qualité et se coud très facilement à la machine. Il ne glisse pas, ne se détend pas.

Toutefois, il faut être patient pour avoir un joli résultat. Je n’ai pas cessé de changer de couleur de fil par exemple. Ardoise pour le maillot, doré pour les élastiques, on passe son temps à passer de l’une à l’autre. Les élastiques sont aussi longs à coudre et il faut s’appliquer pour qu’ils ne gondolent pas. J’y reviens d’ailleurs plus bas.

A noter que le patron vous propose de mettre ou pas les élastiques au niveau des cuisses. J’ai personnellement choisi de les coudre car le principe de laisser les bords à cru ne me plaisait pas (ce n’est pas une finition à mes yeux).

C’est fait comment ?

J’ai utilisé le tissu fourni dans le kit que j’ai trouvé top. Comme je l’ai mentionné plus haut, il est facile à couper, facile à coudre et agréable sur la peau. Même à l’usage, j’ai été enchantée de ce tissu.

J’ai choisi d’utiliser une bobine de fil doré Madeira que j’avais en stock plutôt que le fil blanc pour coudre les élastiques afin que la couture soit invisible. Encore une fois, j’ai fait des tests pour vérifier que le rendu était joli. Les étiquettes de la bobine se sont arrachées donc je ne peux hélas pas vous donner la référence exacte.
L’élastique doré fournit pas France a une moitié blanche (celle qui se trouvera contre la peau) pour ne pas démanger.

Enfin, j’ai remplacé l’élastique plat noir à coudre à la taille sur l’intérieur du maillot par de la laminette afin de réduire les épaisseurs. Je vous le recommande.

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

C’est modifié ?

Hormis le changement de couleur de fil et l’usage de la laminette, je n’ai rien modifié.

C’est quelle taille ?

J’ai cousu une taille S en haut élargie au M en bas. J’étais entre le M et le L au niveau des hanches (cf. plus haut le souci de centimètres manquants). J’ai donc fait une toile pour valider le tombé du maillot. J’avais un bout de lycra en stock que j’ai complété avec du jersey de coton pour ma toile. Je ne voulais pas prendre le risque de gâcher mon beau tissu.

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Une fois fini, c’est bien ?

J’ai enfilé mon maillot et… j’étais ravie !! Mais alors franchement enchantée ! Les élastiques sous les bras baillent un peu mais j’ai préféré les laisser comme ça plutôt que de prendre le risque de flinguer mon joli maillot en tentant de les reprendre. Après vérification, j’ai l’impression que c’est le cas chez beaucoup d’ailleurs.
J’ai aussi remarqué que les élastiques ont tendance à se retourner (surtout ceux des cuisses) et à révéler le côté blanc pas très joli.

Honnêtement, cela n’a pas entaché ma joie d’avoir cousu un aussi joli maillot. Mon chéri valide avec enthousiasme et hop, dans la valise pour partir en vacances.

Et voilà… l’article pourrait s’arrêter là ! Sauf qu’un maillot, c’est fait pour nager et là, c’est une autre histoire qui commence…

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Pour nager, c’est bien ?

Et bien les amies, c’est clairement là que le bas blesse. Bien arrivée en vacances, j’enfile mon super maillot et je rentre dans la piscine et je commence à nager. Oups, dès la première brasse, le devant de mon maillot s’ouvre en grand et me voilà quasi topless. Je le remets en place, il tient plus ou moins mais je dois régulièrement repositionner les pans. Pas super pratique quand on nage.

Je ne me laisse pas abattre, je sors de l’eau (en galérant un peu car le maillot se remplit d’eau au niveau de la taille qui fait comme une bouée autour de moi). Une fois sèche, je m’assois à table pour déjeuner. Sauf qu’en position assise, les pans ne tiennent plus en place, s’affaissent et dévoilent bien trop la poitrine à mon goût.

J’ai tenu une journée et j’ai ressorti mon maillot deux pièces d’il y a 2 ans, à mon grand désespoir.
A noter d’ailleurs qu’en une journée, à force de remettre le maillot en place, les coutures des élastiques ont commencé à lâcher car on n’est pas sensé tirer dessus à tout bout de champ.

Je sais que certaines ont tout simplement cousu les pans ensemble sur le devant. ça paraît assez évident… sauf que dans mon cas si je fais ça, mes fesses ne passent plus quand j’essaie d’enfiler mon maillot ! 🙂

Je suis bien entendue très déçue car je misais beaucoup sur ce maillot. Après la naissance de Mathias, je m’étais acheté un maillot en fin de soldes dans le même style que j’adorais (et que j’ai d’ailleurs toujours). J’étais tombée dessus par hasard et je l’avais usé jusqu’à la corde. Je n’avais absolument pas eu ce souci. J’ai réussi à trouver un modèle similaire (on reconnait d’ailleurs l’inspiration de Dauphine) mais vous noterez que la conception est différente et que la poitrine est bien maintenue par un élastique en dessous qui est attaché dans le dos.

Voici donc ma conclusion sur Dauphine :
– pendant des années, j’ai fait la crêpe à la plage ou à la piscine, je me trempais délicatement dans l’eau et je retournais bronzer. Si c’est votre cas, Dauphine sera parfaite.
– aujourd’hui, je nage, je plonge, je fais des bombes avec Mathias, je joue avec les enfants, je porte un bébé et Dauphine ne me convient pas.

Je sais que beaucoup ont cousu ce maillot donc je suis vraiment curieuse d’avoir vos avis afin de savoir si je suis la seule à avoir eu ce souci. N’hésitez donc pas à me laisser un commentaire pour me dire si vous arrivez à nager avec Dauphine sans frôler l’indécence. 🙂

A refaire ?

Non, je vais continuer à chercher mon maillot de bain parfait pour l’année prochaine. 🙂

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Aparté : poser en maillot sur son blog, facile ou pas ?

Bien que cet article soit déjà très long, je ne peux pas le finir sans partager avec vous l’excellent article de Barbara (Elpida cousu main) qui m’a donné le coup de motivation nécessaire pour publier des photos de moi en maillot ici. Je ne pensais pas le faire avant de lire son article qui m’a rappelée que nous avons TOUTES des complexes. Quand je regarde Barbara, je la trouve magnifique et je ne comprends pas qu’elle puisse complexer. En la lisant, je découvre que ses complexes sont totalement différents des miens, qui seront également autres que les vôtres. Je réalise à quel point nous sommes dures avec nous-mêmes, à quel point nous focalisons sur des détails qui nous pourrissent la vie et que nous sommes les seules à voir.
Très personnellement, je remercie ce corps que je trouve imparfait de m’avoir fait les plus beaux des cadeaux en m’offrant mes enfants. J’en prends soin et j’essaie de l’aimer tel qu’il est.

 

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

Coudre son maillot de bain - Dauphine - France Duval Stalla

 

Partager cet article

71 commentaires sur “Coudre son maillot de bain – Dauphine – France Duval Stalla

  • Gazouillette

    Je te trouve ravissante dans ce maillot. Au vu de ce que tu disais dans ton podcast je ne m’attendais pas à voir autant de photos mais j’adore que tu aies reussi à surmonter tes complexes. Un grand bravo pour ce courage et tu es superbe.
    J’ai croisé la route d’un patron swimsuit chez Sew little seam (marin je crois) qui présente un nomvre de variante assez incroyable, peut etre que l’une d’entre elle te plaira !

    Répondre
  • Natasha

    Je t’admire De poser comme ça.. de + en + le fond. Moi je préférerai mourir noyée !!!
    Quant au maillot, il est très beau mais il m’eqt tout de suite apparu plus comme un body qu’un maillot. Bref, bravo et merci pour ton retour

    Répondre
  • Duhamel

    Merci pour l’article. Maintenant que tu as cousu un premier maillot, tu connais les techniques, tu devrais tenter une autre toile d’un autre modèle parce qu’en couture c’est bien comme dans le prêt à porter, on se fixe des barrières ( couleur, forme, style) et quand on essaye ça passe ( ou pas).
    En tout cas ton maillot est magnifique! Il te va vraiment bien! À porter quand on ne va pas dans l’eau, avec une pression invisible pour rester décente au moment sev la salade d’été!

    Répondre
    • lisetailor

      Merci pour ton message, tu as tout à fait raison pour les barrières que l’on se fixe. Je retenterai l’année prochaine et d’ici là, je vais en effet coudre une petite pression pour utiliser celui-ci comme body. Bises

      Répondre
  • kette

    bonjour
    tu es superbe en maillot
    je ne suis pas surprise de tes déboires en voyant le dessin du maillot je me doutais que cela s ‘ouvrirait je craignais même sans nager
    merci de faire une critique réaliste

    Répondre
  • Chloé

    Merci pour ce super retour d’expérience !! Le maillot te va super bien malgré son manque de praticité 🙂 Je ne suis pas encore lancée dans la couture du maillot de bain, j’aimerais en coudre un pour l’été prochain car je dois partir en Grèce ! J’ai acheté le livre de charlotte jaubert il y a des modèles canons 😉 bel été lise !

    Répondre
  • Jeanne

    il y a bien longtemps que je ne me mets plus en maillot ! je sais je suis bête.
    Joli modèle que tu portes bien, tu as eu raison de poster les photos.
    Mais ce n’est surtout pas le modèle que je choisirais, quelque soit la morphologie,à mon sens il fait plus Hollywood année 50, que vacances à Perpète les Olivettes !
    Bons bains à toutes

    Répondre
  • Fox factory

    C’est bien ce que je me disais pour ces pans. Il n’en reste pas moins très joli.
    Bravo de d’être jetée à l’eau pour les photos !! (Oui je sors…)
    Et merci à nos merveilleux corps pour les prouesses qu’ils accomplissent.

    Répondre
  • Valérie

    Ce maillot est très joli, te va bien, mais effectivement n’a pas l’air fonctionnel!!!
    J’espère que tu trouveras ton bonheur.
    Petite question : où trouves tu ta laminette?? J’en ai commandé mais elle est de mauvaise qualité, après 2 baignades elle est toute déchirée…
    Passe un bel été ☀️

    Répondre
    • Thepepetteshow

      Oh où l’as tu achetée pour qu’elle s’abîme aussi vite? J’ai commandé Pas mal de mètres Chez rascol pour faire mon premier maillot j’espère que ça ira!!

      Répondre
    • lisetailor

      Coucou Valérie, merci pour ton message. Excuse ma réponse tardive. J’avais acheté ma laminette en mercerie physique à Lyon mais je ne suis pas du tout sûre qu’elle soit baignade compatible. Bises

      Répondre
  • Orianne+(ocabanoncouture)

    Coucou Lise ! Je n’ai pas de retour a faire s’agissant du maillot ! Bien que je le trouve très beau, je ne suis pas prête a passer le cap de la couture d’un maillot de bain ! Je voulais toutefois laisser un petit commentaire pour te remercier de nous avoir dévoiler ton maillot porter. Tu es magnifiques dans ton maillot et comme tu le dis si bien cherissons nos corps imparfaits d’avoir conçu nos tetes blondes

    Répondre
  • jessica

    tu es superbe dans ce maillot! Dommage qu’il ne soit que beau à la finale…
    tu as raison, soyons plus indulgente envers nous même…même si ce n’est pas toujours facile de laisser ses complexes de côtés!

    Répondre
  • Mélanie

    Bravo pour avoir posé et posté ces photos! Ce maillot de bain ne m’inspirait déjà pas à la base ( team gros seins, besoin de maintient) mais là… bravo d’être allée au bout! Chez jalie ils ont de jolis maillots de bain et je trouve les explications plutôt bien faites !

    Répondre
  • Isabelle

    Tu es magnifique dans ton maillot Lise !! Bravo d’avoir osé ces photos car tu y es resplendissante. Mais effectivement il y a bien des problèmes à ce patron… Et même ce kit dans son ensemble je dirais. Je suis très étonnée que les fournitures ne correspondent pas à ce qui est indispensable dans un maillot de bain : des élastiques qui résisteront à l’eau de mer et de piscine. (tu peux voir le premier post du sewalong du Bombshell sur le blog de Closet Case Patterns à ce sujet). Quel est l’intérêt de proposer un kit si le matériel technique justement pas évident à trouver n’y est pas présent ? De bout en bout, il s’agit bien d’un maillot « pour faire joli », mais pas pour se baigner.
    J’ai adoré coudre mon Bombshell Swimsuit l’année dernière, je pense que tu l’aimerais aussi, je me sens vraiment à l’aise et jolie dedans.
    J’en avais aussi fait un autre il y a des années à partir d’un patron Burda gratuit à l’époque (je crois qu’il existe encore en version payante) : https://fluffyfibers.com/2005/07/25/the-curacao-swimsuit-review-and-step-by-step-tutorial/ Il est très sympa à porter aussi, mais je préfère le Bombshell car j’adore sa petite « robe » surcousue par-dessus le maillot !

    Répondre
    • lisetailor

      Coucou Isabelle, merci pour ton message, je suis très contente de te voir ici. Je suis absolument d’accord avec toi, il y a pas mal de soucis avec ce patron et avec le kit. Je pense qu’un maillot est une pièce tellement technique qu’on ne peut pas se permettre d’approximations. Cela n’est pas compatible avec l’approche de « patrons faciles et rapides » de France à mon avis. Je retenterai l’année prochaine avec un modèle plus complet. Bisous et merci pour tes adorables mots sur les photos.

      Répondre
  • Noménale

    Quel dommage que ce maillot ne soit pas pratique pour bouger car il est superbe et tu es très belle dedans !
    Merci pour ces photos, comme tu le dis, nos complexes bien souvent, il n’y a que soi-même pour les voir et ça n’empêche pas les autres de nous trouver jolies. Et comme dit ma prof de yoga « c’est tellement parfait de ne pas être parfait ».

    Répondre
  • Louise

    Merci beaucoup Lise pour ce billet ! Quel courage pour les photos, elles sont si belles ! De mon côté je ne sais pas si j’en serai capable, je suis tellement pudique… 😉 Mais c’est ce qu’il faut faire, montrer comme on est jolies telles qu’on est ! Merci pour ce temps passé pendant tes vacances pour nous aider à faire nos choix de maillot de bain. Des gros bisous et à très vite ! J’ai bien hâte ♥

    Répondre
    • lisetailor

      Merci mille fois Louise d’être passée par ici et pour ton si gentil message. Je crois que nous avons pris un record de photos pour cette séance afin que j’arrive à en choisir qui me plaisent. 🙂 Bisous

      Répondre
  • L'autre Mercerie

    Maillot testé aussi! Alors clairement pas du tout plongeon compatible, on est d’accord! Les « finitions » à cru, on est aussi d’accord. Le mien, j’ai doublé la culotte, finitions parfaites. Mais ce qui me dérange le plus dans ce Maillot, c’est que le biais lurex, ça gratte!!!!!!

    Répondre
  • Nanou_sur_un_fil

    Bravo pour ton article et tes photos. Je pense que je n’oserais pas le faire. Mais tu es vraiment superbe. J’avais vu ce maillot également que je trouvais très beau mais j’avais peur des 2 pans pour ma poitrine et tu confirmes mes craintes. C’est dommage de faire un modèle juste pour faire la belle sur la plage ou à la piscine. Pour ma part j’ai cousu le modèle calypso d’étoffe malicieuse. Pas encore testé en réel mais il permet plusieurs versions. Peut-être qu’une te plaira 😉

    Répondre
  • Tina Conda

    Bonjour Lise, j’ai trouvé ton article très intéressant, j’avais vu ton avis dans ton podcast et je trouve ton maillot très joli. Il te va vraiment bien et le décor pour tes photos est superbe. Dommage que tu ne puisses ni nager ni déjeuner avec ce maillot! Ca reste quand-même des activités classiques en été, non ? Comme quoi, joli ne veut pas forcément dire pratique !
    Bel été !

    Répondre
  • Barbara Elpida Cousu Main

    Je suis tellement touchée par tes mots et très heureuse de t’avoir insité à écrire cet article… Donc un grand merci Lise, et toi et ton maillot, vous êtes superbes ! Dommage que tu te retrouves à moitié nu en te mouvant dedans ❤️❤️❤️ MERCI et BRAVO !

    Répondre
  • Mam'gal

    Très joli maillot !
    Et je compatis complètement pour la déception… pour moi c’est le Jamanota que j’ai cousu l’année dernière (dans le cadre de la capsule de Clothilde d’ailleurs). Je le trouvais bien aux essayages et photo (dur dur là aussi je compatis !) Mais j’ai pas aimé à l’utilisation : ca passe pour nager (c’est un noeud dans le cou) mais ca ne ressemble plus à rien en sortant de l’eau… c’est un maillot pour bronzer sur la plage, et ca c’est pas mon truc !

    Répondre
    • lisetailor

      Merci pour ton message. Je suis désolée que tu aies aussi eu une expérience malheureuse avec un maillot. Je pense que c’est un pièce très technique et qu’il ne faut pas d’approximation dans le patron pour obtenir un bon résultat. Pas facile de trouver le bon patron. Je retenterai l’année prochaine. Bisous

      Répondre
  • Falbala

    Bravo pour cette superbe réalisation. Ce maillot est très original et il te va très bien.. oublie les complexes!!! Vu la forme effectivement, il y avait de gros doutes quant à son caractère pratique pour nager. En tout cas, c’est un maillot parfait pour bronzer sur le bord de la piscine…

    Répondre
  • Boo'n Maman

    Coucou Lise,
    Merci pour tes efforts réalisés. Mais « tu es belle comme un coeur » comme tu as raison nous sommes exigeantes envers nous mêmes et c’est bien dommage.
    Merci pour ton partage et continue bien tes vacances en famille.
    Je te fais de grosses bises

    Répondre
  • LUDIVA

    Jai trouvé la fin de votre article formidable et surtout bien vrai
    merci pour votre honnêteté sur la confection du maillot et d’ailleurs il vous va très bien
    bonnes vacances

    Répondre
  • aude

    Félicitations pour ce maillot !! il est très joli et te va parfaitement ! quel courage de faire ces photos…
    Par contre super déçue pour toi qu’il ne réponde pas à tes attentes, on te sentait tellement enthousiaste dans le podcast…
    courage, la recherche du maillot parfait finira bien par aboutir !
    en tout cas, une fois de plus, merci pour cet article, j’hésitais à le faire, mais le coté « maillot à porter sans bouger » aura raison de ma motivation 🙂
    très bel été !!

    Répondre
    • lisetailor

      Merci pour ton message Aude. C’est vrai que j’ai été assez déçue. J’ai tenté pendant quelques jours et j’ai fini par laisser tomber. Finalement, j’en ai acheté un pour cet été et je retenterai l’expérience l’année prochaine. Je suis contente que mon article t’ait été utile. Bises.

      Répondre
  • cachou33

    merci Lise pour ces explications très détaillées !!!! effectivement ton maillot semble parfait pour la bronzette (ou défiler !!!LOL) mais je l’imagine bien gonflé d’eau !!!! au secours !!!! ne refais pas une tentative à l’Océan parce là….tu ressortiras en tenue d’Eve ! (oui oui j’ai vécu ça !!!)après ces anecdotes rigolotes…je te souhaite un très bon séjour dans notre région !!! bises

    Répondre
  • Emilie

    Merci pour ce retour d’expérience très honnête et bravo pour les photos !
    Je me suis lancée aussi et ce n’est pas facile, mais pour partager un vrai avis sur un patron, pas le choix !

    Répondre
    • lisetailor

      Merci Emilie pour ton message ! Je suis d’accord avec toi que les photos sont vraiment le seul moyen de montrer le rendu d’un vêtement cousu. Cela fait 2 ans et demi que j’ai ce blog et j’ai encore souvent du mal avec l’exercice des photos 🙂

      Répondre
  • Pascale

    Tu es ravissante dans ce très joli maillot. Ces photos sont magnifiques. Mais le propre d’un maillot c’est de pouvoir bouger avec. Dommage que ce ne soit pas le cas. En ce qui me concerne, pour les maillots je reste fidèle au prêt à porter. Rondeurs et poitrine opulente obligent.

    Répondre
    • lisetailor

      Merci mille fois Pascale pour ton message. Je suis d’accord avec toi qu’un maillot est avant tout fait pour nager 🙂 C’est une pièce technique à coudre et je pense que ce modèle est un peu trop simple pour vraiment répondre à tous les besoins d’un bon maillot.

      Répondre
  • Lady M.

    Ce maillot te va super bien à sec 😉 et tu as eu raison d’aller ton corps que ces photos, tu es magnifique !!
    Bravo pour ce article !
    Ici j’ai tenté un maillot aussi, fait que je publie 😉

    Répondre
  • Elisabeth nedellec

    Bravo, tu l’as fait et tu es magnifique dans ton maillot, en revanche pour nager, on comprend aisément qu’il ne soit pas des plus pratiques… Bon courage pour ta recherche de maillot parfait et surtout bel été familial!
    Elisabeth.

    Répondre
  • MerciGranny

    Bonjour, j’ai fait ce maillot et je n’ai pas eu ces problèmes. Pour le contexte je ne suis pas une sirène (quelques allers-retours à la brasse tranquillement me conviennent et du barbotage dans l’eau) et j’ai une petite poitrine. J’ai fait les bretelles un peu plus courtes que les 20 CMS recommandés pour anticiper la détente de l’elastique et les pans croisent bien sur le devant et le dos. J’avais aussi peur au côté topless malencontreux mais je n’ai pas eu d’accident (en sortant de l’eau je met tout de meme une main sur les pans pour les maintenir en place au cas où). Je me suis aussi posée la question de coudre les pans pour le comfort d’esprit mais meme soucis pour pouvoir passer les hanches. Je pensais éventuellement ajouter un petit bouton pression dans le biais élastique mais je ne l’ai pas encore fait.

    Répondre
    • lisetailor

      Bonjour Mélanie, merci pour ton message. Je suis contente de savoir que tu n’as pas eu les mêmes désagréments que moi. Cela confirme que c’est sûrement une question de morphologie. Je vais aussi tenter la pression à coudre et sûrement l’utiliser comme un body. Bises.

      Répondre
  • Valerie

    J’ai failli me joindre à l’engouement général lors de la sortie de ce maillot car je l’ai trouvé top avec toutes les photos publiées sur IG. Puis me sœur (qui me connaît très bien ) m’a dit mais comment tu vas faire avec ce maillot qui n’a pas de maintien au niveau de la poitrine… et là mais bien sûr c’e pas possible. En fait je trouve le modèle parfait en body donc avec un soutien gorge dessous!!!! Alors tu imagines bien Lise que même si je n’ai pas eu tes désagréments je comprends à 200%. Bises et bravo pour les photos.

    Répondre
  • Laurène

    Coucou! J’ai aussi été agréablement surprise de voir autant de photos ! C’est super comme démarche je trouve car ça va dans le bon sens pour qu’on puisse se regarder soi-même et les unes les autres avec bienveillance ! En plus je trouve que ce serait dommage que dans le monde du « fait main » on essaye de s’imposer les mêmes standards que les magazines de mode alors que la singularité de chacune est une richesse!
    Le maillot te va très bien en photo, dommage qu’il ne soit pas pratique… j’ai hâte de voir les prochains que tu feras!

    Répondre
    • lisetailor

      Coucou Laurène, merci pour ton si gentil message. Je suis tellement d’accord avec toi sur les standards des magazines de mode dont nous avons tout intérêt à s’affranchir ! Pour cette année, j’ai fini par m’acheter un nouveau maillot mais je retenterai le coup l’année prochaine. Bises

      Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *