Débuter en couture, tous mes conseils pour bien se lancer !

Suite à mon article vous donnant quelques clés pour débuter en tricot, j’ai reçu beaucoup de demandes pour un article similaire en couture. Je vous avoue que j’ai beaucoup hésité. D’une part, contrairement au tricot, il y a énormément de livres consacrés aux débuts en couture. D’autre part, mon expérience ne parlera pas forcément à tous. Toutefois, après réflexion, je me suis dit que j’avais quand même pas mal de conseils à partager qui pourraient vous être utiles. Allez hop, c’est parti !!

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

J’y vais mais j’ai peur !

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises mais je vais revenir ici sur la façon dont j’ai débuté en couture. Cela s’est fait totalement par hasard. Je n’avais jamais eu la moindre velléité de me lancer.
J’ai commencé par coudre une turbulette pour mon fils car je n’en trouvais pas d’assez légère dans le commerce. Elle est rangée dans un carton mais j’en avais tiré une fierté absolue ! J’imagine que les finitions devaient être catastrophiques mais je ne m’en rendais même pas compte à l’époque. J’ai enchainé sur des dizaines de bavoirs, coussins, couvertures, pochettes… Enormément d’accessoires avant de tenter les vêtements pour moi.
J’ai beaucoup beaucoup galéré mais, à force de persévérance, je me suis améliorée peu à peu. J’ai décousu, pesté, abandonné, recommencé et à chaque fois, j’ai fini pas réussir.

En couture, quand on débute, il faut s’armer de patience, être très méthodique et être opiniâtre. Mais je vous promets que ça en vaut la peine !! Je ne peux absolument plus me passer de ma machine à coudre !

Du bon matériel !

Avant toute chose, choisissez du matériel correct. Il n’est pas nécessaire d’acheter énormément de choses pour débuter en couture mais il faut  de la qualité.

Quelle machine à coudre ?

Vaste question… Il y a tellement de choix qu’il est très difficile de se décider. Une débutante peut vite être perdue face à l’ampleur de l’offre. Je ne suis pas en mesure de vous conseiller précisément une machine plutôt qu’une autre mais je peux vous donner quelques conseils.

Premier prix ou machine de compét ?

Personnellement, j’ai commencé avec une machine à 80€ carrefour. Franchement, je vous le déconseille vivement ! Je ne savais pas si la couture allait me plaire donc j’ai préféré jouer la sécurité. Avec le recul, je me demande comment j’ai pu persévérer avec une machine pareille. Elle ne cousait absolument pas droit, la tension était impossible à gérér. Bref, une catastrophe.
J’ai donc très vite changé de modèle pour une Janone Harmony que j’avais payé 260€ à l’époque. Un premier prix donc pour une marque de machine à coudre reconnue.
Elle ne m’a pas déçue et je l’ai utilisé pendant 3 ans.

Je pense qu’il ne faut pas mettre moins dans une première machine à coudre. J’ai conscience que c’est un montant non négligeable mais je pense qu’à moins de 200€, vous aurez du mal à obtenir un résultat de qualité mais aussi une machine fiable et robuste sur le long terme. Il paraît également que les machines à coudre vendues périodiquement chez Lidl ont un bon rapport qualité-prix.

La mienne fonctionnait encore parfaitement après 3 ans de bons et loyaux services mais j’ai simplement eu envie de monter en gamme et de passer à un modèle haute gamme au vu de mon usage intensif.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Manuelle ou électronique ?

Je ne suis pas experte en la matière je vous avoue. Ma machine Janome était manuelle, ma nouvelle Juki est électronique. Quand on y met le prix, l’électronique est formidable car elle va gérer seule la tension et offrir de multiples options très agréables (boutonnières automatiques, alphabet…). En revanche, pour une machine à plus petits prix, une vendeuse m’avait expliqué que les électroniques ne tiendraient pas la distance.
J’ai été personnellement très satisfaite de ma machine manuelle quand je débutais.

La surjeteuse, indispensable ?

Très clairement, il n’est pas nécessaire d’investir dans une surjeteuse quand vous vous lancez en couture. Attendez déjà de bien maîtriser votre machine à coudre et de vous assurer que la couture vous plaît.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

En revanche, une fois les premières étapes passées et si vous êtes devenue accro à la couture, l’achat d’une surjeteuse vous sera très bénéfique.
J’ai acheté ma première moins d’un an après m’être lancée. C’était une entrée de gamme Pfaff et elle m’a rendu de grands services. Je n’ai jamais réussi à obtenir de belles finitions sur l’envers du vêtement avec un point zigzag. De même, je déteste coudre du jersey à la machine. Je ne trouve pas le rendu aussi propre que je le souhaite.

En bref, la surjeteuse n’est pas indispensable quand vous vous lancerez mais elle le deviendra rapidement. C’est un complément très important à la machine à coudre pour bien finir les marges et assembler les tissus extensibles.

Et la mercerie ?

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Croyez-moi sur parole, n’hésitez pas à mettre un peu plus pour de la mercerie de qualité. Vous ne le regretterez pas. J’ai remarqué que les machines à coudre sont très sensibles et que vous risquez de les abimer en utilisant du fil ou des aiguilles médiocres. Votre machine va se bloquer, trouer votre tissu, faire de boucles avec le fil de cannettes.

Voici la liste de la mercerie nécessaire pour toutes couturières :

  • Du fil : privilégier du fil polyester, le coton risque de rétrécir un peu au lavage et vos coutures ne seront plus nickel. Je n’achète que des fils de bonnes marques. J’avais tenté le fil Ikea ou Hema mais mes deux machines ne les ont jamais acceptés.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

  • Des aiguilles : pareil, choisissez-les de bonne qualité. N’oubliez pas qu’une aiguille s’émousse et qu’il faut en changer souvent. Attention également à choisir la bonne taille d’aiguille pour votre projet.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

  • Des ciseaux : de bons ciseaux garantiront une coupe idéal et précise de votre tissu. Attention, ne coupez jamais de papier avec vos ciseaux de couturière, la lame s’émoussera et ils ne couperont plus aussi bien.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

  • Un découd-vite : absolument indispensable pour découdre rapidement une couture malencontreuse. Il sera votre meilleur ami au début et peu à peu, vous l’oublierez.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

  • Une réglette de gradation : pour rajouter les marges de couture, marquer vos ourlets…

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

  • Des outils de marquage : j’utilise un crayon-craie qui est super pratique. Il est vendu avec de nombreux coloris de craie afin de choisir celui qui marquera le mieux selon la teinte de votre tissu. J’utilise également un feutre bleu qui s’efface à l’eau.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

  • Des épingles : choisissez-le fines avec qu’elles n’abîment pas vos tissus les plus fins et délicats.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Et voilà, on a fait le tour des indispensables. Il existe bien entendu de très nombreux autres gadgets qui vous faciliteront la vie mais vous avez déjà la liste des indispensables.

Un fer à repasser, pour quoi faire ?

Le repassage est une étape souvent boudée par les débutantes (en tout cas c’était mon cas). C’est pourtant absolument indispensable de repasser entre chaque étape de couture pour aplatir les marges, mettre en forme le tissu… N’hésitez pas à y passer du temps.

Personnellement, mon fer et ma planche à repasser sont toujours sortis. Je ne prends même plus la peine de les ranger car je m’en sers constamment.

Quels tissus ?

Pas facile de s’y retrouver quand il s’agit de choisir le bon tissu pour un patron. C’est d’autant plus difficile si vous n’avez pas de boutiques physiques à proximité de chez vous. Choisir en ligne un tissu est extrêmement ardu, c’est l’expérience qui vous permettra de vous y retrouver. Je n’ai plus trop ce souci (encore que cela m’arrive parfois de me planter) mais j’ai commis de terribles erreurs à mes débuts. Tissus beaucoup trop épais, trop lourds pour une blouse ou trop légers pour un pantalon. C’est le métier qui rentre !!
Voici toutefois quelques conseils sur les meilleurs tissus pour débuter.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Chaine et trame ou jersey ?

Soyons clair, vous devez débuter avec un tissu chaine et trame. Commencer avec du jersey serait suicidaire. C’est une matière flexible, qui se détend facilement sous une trop forte pression. Pas du tout recommandé pour commencer !

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Epais ou fins ?

Ni l’un ni l’autre ! Commencer plutôt avec un tissu de poids moyen tel qu’une popeline. Ni trop épais car vous pourriez avec du mal avec les multiples épaisseurs au moment de l’assemblage (jean, lainage). Ni trop fin car ils se manipulent avec beaucoup de précaution pour ne pas les abimer notamment avec la machine qui a tendance à les « manger » (baptiste, voile, crépon).

Fluide ou rigide ?

Les tissus fluides (crêpes, viscoses, soieries) font rêver plus d’une couturière. Leur tombé, leur mouvement… Hélas, ils sont aussi beaux qu’ils sont difficiles à maîtriser.

Il vaut donc mieux les réserver pour un peu plus tard, quand vous maitriserez déjà bien les tissus un peu plus rigides.
Sachez également que l’amidon (vendu en bombe en grand surface) sera votre meilleur ami pour rigidifier un tissu fluide. L’effet disparaît au lavage. Je l’ai énormément utilisé à mes débuts. Maintenant, je n’en ai plus besoin.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Faut-il laver son tissu avant de le coudre ?

Quand vous tombez sur le coupon parfait, celui dont vous avez toujours rêvé, vous n’avez qu’une envie : le couper et le coudre immédiatement !! Sauf que si vous ne voulez pas risquez de belles déconvenues, sachez qu’il est indispensable de laver votre tissu avant de le travailler.
Je vais partager une petite expérience ici. Quand j’ai débuté, je ne lavais pas systématiquement mes tissus. Et un beau jour, j’ai cousu une sublime viscose de chez Anna Ka Bazaar sans la laver. Ravie de ma robe, je la porte et la met ensuite à la machine… et elle a rétrécie ! Impossible de la reporter. Depuis, je lave tous mes tissus avant usage. C’est devenu un réflexe, je reçois un coupon, je le mets direct dans la machine. Je sais ainsi que tous les tissus de mon stock ont été lavés.

Les tissus que vous achetez n’ont pas été traités et risquent donc de bouger sous l’effet de l’eau.
C’est d’ailleurs la même chose avec les vêtements du commerce. J’avais été surprise d’acheter une robe en viscose dont l’étiquette indiquait «  nettoyage à sec ». J’avais posé la question à la vendeuse qui m’avait affirmé que la viscose rétrécissait au lavage, ce à quoi je lui ai réplique « oui mais uniquement au premier lavage ». Elle m’avait alors expliqué que les tissus n’étaient pas forcément lavés avant d’être assemblés et qu’il fallait donc se méfier.

Vos tissus ne bougeront pas forcément mais il vaut mieux ne pas s’y risquer.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

les tissus, En conclusion…

Donc en résumé, privilégiez les tissus chaine et trame tels que la popeline ou la baptiste pour débuter. Et surtout, lavez vos tissus avant de les coudre !

Quels patrons ?

Afin de vous aiguiller, je vais vous donner mon avis sur les patrons à préconiser. Je préfère toutefois anticiper certains commentaires : il ne s’agit que de mon avis. Mon ressenti, mon expérience. J’ai suffisamment d’amies couturières pour savoir que nous avons toutes des réactions différentes. Sachez donc que je vis la couture de façon assez excessive. Je veux que mes créations soient parfaites, sinon elles ne seront pas portées. De ce fait, je pousse la précision à l’extrême (et encore, j’en connais qui sont encore plus pointilleuses que mois sur les finitions !).
Ici, je vous explique donc comment je choisis les patrons par rapport à cette volonté d’atteindre la perfection ou, tout au moins, de s’en rapprocher.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Plutôt pdf ou pochette ?

Je préfère les pochettes. J’aime l’objet déjà mais aussi la facilité d’exécution. On déplie la planche et c’est parti.

J’ai littéralement en horreur le fait de devoir imprimer, découper et assembler un pdf. On atteint très vite plus de 50 pages et, avant même d’avoir fini l’assemblage, je suis déjà soulée.
Et je ne vous parle même pas du risque de ne pas avoir imprimé dans le bon format !! Cela m’est déjà arrivé (faute d’inattention) et je m’en suis rendue compte après avoir déjà tout découpé !

debuter-couture-conseils - 2 (1)

Je privilégie donc les patrons pochette, plus onéreux certes mais tellement plus pratique à mes yeux !
Pour une débutante, pour le premier vêtement, je conseillerais également de se lancer avec une pochette si c’est possible. C’est déjà assez compliqué de démarrer alors autant se faciliter la vie et s’éviter des étapes supplémentaires.
Ce n’est toutefois pas toujours possible car beaucoup de patrons grands débutants ne sont proposés qu’en version pdf.

A noter toutefois que, si le patron pdf est proposé en version A0 ou copyshop, vous pourrez le faire imprimer en grand format directement. J’utilise le site tiragedeplan.fr et j’en suis très contente.

Avec ou sans marges de couture ?

Pour beaucoup, c’est un non débat. La majorité des couturières que je connais ne s’en embarrassent pas. Que le patron soit proposé avec ou sans marges incluses, elles le reportent tel quel et coupent ensuite leur tissu en fonction : à ras du patron si les marges sont incluses, à l’œil à 1 cm si elles ne le sont pas.
Sauf que moi, en bonne élève que je suis, je ne crois pas qu’on puisse « à l’œil », couper pile à 1cm. On tombera parfois à 0,8cm, parfois à 1,2cm. Pas  bien grave non ?… Sauf que oui, ce 0,2cm d’écart peut faire toute la différence. Prenez une ceinture de pantalon composée de deux pièces devant et une pièce dos. Si vous avez un écart de 0,2cm à chaque extrémité de chaque pièce, au final, vous aurez 1,2cm de différence et ça n’ira plus du tout ! Vous ne pourrez pas faire coïncider votre ceinture avec le reste du pantalon et, plus grave, vous risquez de ne pas y rentrer non plus !

debuter-couture-conseils - 1 (1)

Donc, quand un patron est proposé sans marges de couture incluses, je les rajoute avec ma mini règle de gradation lorsque je reporte mes pièces. Et croyez-moi, c’est long !!
Sans compter le risque, une fois de plus, de se tromper. Rajouter uniquement 1cm pour les ourlets alors qu’il en faut 3. Se tromper au niveau des pinces ou rajouter une marge là où le tissu doit être coupé au pli.

Pour une débutante donc, je conseillerais de choisir un patron avec les marges incluses. Pas de risques d’erreur ! Vous n’aurez qu’à bien aligner le tissu sous le pied de biche de votre machine avec les crans qui y sont indiqués : 1cm, 1.5cm…

On décalque ou on coupe dans le vif ?

Toujours en grande perfectionniste, je trouve aberrant de découper directement dans sa planche. Alors oui, je sais que beaucoup vont me trouver excessive en lisant ces lignes.
Je m’explique :
– je veux pouvoir effectuer des modifications après ma première version cousue si elle ne me convenait pas. Comment changer la gradation si les pièces sont coupées directement dans la planche ? Et si vous avez un jour envie de coudre ce même patron pour quelqu’un d’autres qui ne fait pas la même taille que vous ?
– dans le cas d’un patron pochette, au prix payé, je n’ai pas envie de l’abîmer.
– dans le cas d’un patron pdf, vu le temps passé à le découper et l’assembler, je n’ai pas envie de m’y recoller si ça ne va pas.
– enfin, j’épingle mes pièces sur tissu pour les découper, impossible avec du papier standard bien trop épais et rigide.

debuter-couture-conseils - 3 (1)

Vous l’aurez compris, bien que cela prenne plus de temps. Je décalque tous mes patrons.

C’est vraiment un choix totalement personnel et je sais que d’autres s’y prendront différemment pour d’aussi bons résultats.

les patrons, en conclusion…

Si je résume, je privilégie les patrons pochette (ou pdf en format A0), avec marges de couture incluses. Ensuite, je décalque systématiquement sur du papier calque et je découpe ensuite.
En gros, pour que je m’attaque à un patron pdf sans marges de couture incluses, il faut vraiment que je sois totalement fan du modèle et que je n’aie pas trouvé d’alternative. 😉

Quelques exemples de patrons pour débutantes

J’ai débuté avec des patrons d’accessoires pour bébé : beaucoup de bavoirs, de coussins, de couvertures… Puis, de façon très graduelle, j’ai gravi des échelons. J’ai beaucoup échoué, beaucoup râlé, beaucoup décousu mais peu à peu j’y suis arrivée.

Je ne saurais donc que trop vous conseiller de démarrer avec de petits accessoires faciles. Il existe énormément de tuto d’accessoires gratuits sur le net : housses de coussin, pochettes, petits sacs à projet…
Néanmoins, je dois vous avouer que je n’aime pas coudre des accessoires. Cela m’ennuie, ce n’est pas mon truc. Autant j’ai beaucoup aimé le faire pour mon bébé, autant depuis qu’il a grandi, je n’en fais rien. Je baille rien qu’à l’idée de coudre un coussin. Du coup, je comprendrais que vous ayez tout de suite envie de vous frotter à des vêtements pour vous !
Voici donc une petite liste de patrons tout tout simples qui pourraient vous permettre de débuter directement avec de la couture égoïste !
Vous pouvez également vous lancer directement dans la couture pour enfants mais, ne la pratiquant pas moi-même, je n’ai pas de patrons à vous recommander.

Personnellement, je vous conseillerais de débuter avec des patrons aussi simples que possibles. Pas de manches montées (il m’a fallu un temps fou pour réussir à résorber l’embu correctement), pas de fronces (pareil, ce n’est pas si facile de bien les répartir)… Bref, le moins de points techniques possibles.

Je ne dis pas cela pour vous décourager mais vraiment pour vous permettre de débuter sereinement et garantir que vous soyez contente du résultat de votre premier projet.

  • Aime comme Minut (Aime comme Marie) : un devant, un dos et c’est tout ! Idéal pour tester des tissus, des finitions, prendre votre machine en main…
  • Robe Arum (Deer and Doe) : une jolie première robe à coudre, pas de manches montées, pas de fronces, aucune technique complexe mais un super résultat !
  • Trop Top (Ivanne S) : en achetant le patron du Trop Top, vous achetez un cours de couture complet ! Plusieurs versions sont disponibles avec de nombreuses options. Il existe une version très basique qui vous permettra de vous faire la main. Ensuite, vous pourrez rajouter au fur et à mesure des difficultés.
  • Blouse Stockholm (Atelier Scammit) : encore un top très simple mais bien coupé et très efficace. Les manches raglans vous faciliteront la vie. Vous pouvez même supprimer le volant au bout des manches si vous ne le sentez pas.
  • Jupe Mademoiselle Twist (Vanessa Pouzet) : cette jupe, j’en ai fait des dizaines quand je débutais. 🙂

Comment couper mon tissu?

Une fois que vous avez choisi votre patron, lavé votre tissu, il faut y aller ! On sort les ciseaux et on coupe le tissu. Mais comment s’y prendre ?

Voici la façon dont je m’y prends. Ce n’est pas forcément la meilleure mais elle me convient bien.

Je repasse mon tissu, je le plie en deux ou en quatre (portefeuille) en fonction de la préconisation du plan de coupe du patron. Ensuite, je positionne toutes mes pièces afin de m’assurer qu’elles rentrent toutes bien dans mon coupon. Puis, je les épingle et enfin, je coupe au ras de mes pièces.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

Si vous voulez être encore plus précis, vous pouvez poser les pièces de votre patron sur le tissu en les bloquant avec des poids pour ensuite, à la craie tailleur, venir reporter les contours sur le tissu avant de couper. Je trouve cela trop chronophage donc l’épinglage me convient bien.

La toile, étape indispensable ?

Vaste débat… Je sais que beaucoup zappe la toile et préfère prendre le risque d’un vêtement mal ajusté. Personnellement, j’ai fait beaucoup de toiles à mes débuts. Quasi systématiquement pour les corsages ajustés et dès que je tentais une nouvelle marque de patron afin d’évaluer sa façon de tailler.

debuter-couture-conseils - 4 (1)

J’entends alors toile dans le sens « pur » du terme à savoir coupée dans de la toile à patron, assemblée au point le plus large et sans aucune finition avec comme unique objectif de vérifier le seyant du futur vêtement .
Avec l’expérience, je ne fais plus de toile pour certaines pièces passent partout telles que des robes amples ou des blouses. La majeure partie du temps, je tente le coup des « toiles portables », à savoir que je réalise ma première version d’un patron dans un tissu peu cher avant de couper dans mon précieux coupon.

Je vous conseille donc de ne pas zapper la toile dès lors que vous vous attaquez à un patron ajusté. Cela va finalement très vite puisqu’on se contente vraiment de coudre au plus vite, sans finitions et sans fioriture (on zappe les poches, les poignets de manche…). Vous garantirez ainsi que votre version finale sera impeccable.

Récemment, j’ai zappé la toile pour ma blouse Mistinguette (échec) et pour coudre une robe Forget me not à manches longues (re-échec, pas du tout convaincue par cette version hiver). En revanche, je vous présenterai la semaine prochaine ma robe Madeleine qui est passée par deux toiles avant d’obtenir le résultat parfait. C’était long mais je ne regrette pas un seul instant.

Je ne me sens pas de me lancer seule, qui peut m’aider ?

Vous le savez peut-être, j’ai appris la couture « sur le tas ». Pourtant, avec le recul, je pense que mon apprentissage aurait été plus rapide avec un peu d’aide. Si vous vous sentez dépssé, vous pouvez vous tourner vers :

  • Les livres : je vous conseille grandement le livre « Coudre, initiation et perfectionnement » d’Emilie Pouillot Ferrand qui est une mine d’or. Je dois en faire sa revue depuis des lustres, promis, je vous en reparle en détails très vite.
  • Les cours : j’ai suivi un cours intensif de 4 jours en Angleterre pour coudre sa veste Chanel avec les techniques de la fameuse maison. J’étais déjà bien expérimentée mais vous n’imaginez pas la quantité de techniques que j’ai apprises alors. Je pense vraiment que les cours peuvent vous donner le coup de pouce dont une débutante peut avoir besoin.

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

  • Les cours en ligne : je n’ai jamais testé cette option mais je pense qu’elle est tout à fait valide pour acquérir une technique spécifique. Attention toutefois à choisir des cours suffisamment génériques passant en revue de nombreuses options pour un même point technique
  • Les pas-à-pas ou sew along : certaines marques de patron proposent des sew along en format photos ou vidéos qui vous permettront parfois de mieux visualiser comment effectuer telle ou telle manipulation. J’ai énormément appris en suivant ceux de Grainline pour la chemise Archer (je n’utilise que cette méthode pour coudre les cols de chemise) ou la robe Alder.

En résumé…

Voici les quelques règles clés à retenir :

  • Ne vous ruinez pas mais choisissez tout de même du matériel de qualité
  • Choisissez des tissus simples pour commencer, quitte à uniquement les utiliser pour vous faire la main.
  • Commencez avec de petits projets simples ou un patron basique.
  • Lavez votre tissu !!
  • Ne zappez pas le toile
  • Repassez bien entre chaque étape de couture
  • Prenez un cours ou achetez quelques livres pour vous guider

Et surtout : ne vous découragez pas ! Faites-vous confiance ! Toutes les couturières expérimentées sont passées par les mêmes étapes : déception, vêtements qui finissent à la poubelle, exaspération… Mais peu à peu, on s’améliore et on passe des niveaux : braguette, col chemise, veste tailleur… Et très vite, vous ne pourrez plus vous passer de la couture !

Débuter en couture - Les conseils pour bien se lancer en couture

J’espère que ce (très) long article vous aura plu et surtout, vous sera utile !
Bises
Lise

Incoming search terms:

  • debuter en couture
  • couture par quoi commencer
  • se mettre à la couture
  • debuter couture
  • commencer la couture
  • se lancer dans la couture
  • débuter la couture
  • par quoi commencer en couture
  • www laise tailor com debute en couture
  • koutur taiyer

62 réflexions sur “Débuter en couture, tous mes conseils pour bien se lancer !

  1. Martine dit :

    Bravo et merci pour cet article ! Je suis pétrie de doutes devant ma machine que je crains d’abimer (j’ai choisi une machine électronique natamment parce qu’elle a un enfilage automatique et que j’ai lu et relu que cela changeait la vie). Du coup je l’avais laissée de côté mais je vais m’y remettre de suite ; en ce qui me concerne je pense que c’est cette appréhension qui me bloque. Même pour enfiler je paniquais et grâce à Louise qui a publié un tuto j’y suis arrivée. Punaise je me mettrais des coups de pied aux fesses !
    Ton article m’a fait du bien et je vais ressortir ma MAC dès ce jour !
    Belle journée à toi et surtout …. Ne change pas

  2. Couture en coulisse dit :

    Coucou Lise, je ne suis plus tout à fait débutante mais j’avoue qu’un article tel que le tien , s’il était paru il y a deux ans m’aurait vraiment aidé. Imagine que j’ai commencé à coudre en Angleterre avec des burda en français que ma mère m’envoyait par la poste…j’ai eu quelques déboires ….
    Je suis certaine que ton billet va en satisfaire voire aider plus d’une….
    Belle journée.

  3. Aurore dit :

    Très bel article !
    Je me suis reconnu dans pas mal de choses, notamment le fait que je n’aime pas spécialement coudre des accessoires non plus, sauf quand c’est pour des cadeaux. J’ai donc pour ma part commencé à l’époque avec une infinity dress et des explications en ligne et pour couronner le tout, en jersey. Ça a terminé en résultat tout à fait portable, bien que loin d’être parfait (la jupe n’est pas de la même longueur partout par exemple). Mais je ne regrette pas mon choix pour autant. C’est une petite fierté de sortir un vêtement fait maison de son placard et de pouvoir dire que, même si au choix du tissu et compagnie j’ai mis 3 fois plus de temps que le temps indiqué, hé bien c’est du fait maison avec amour.
    Je me suis récemment acheté des patrons et pochette et pour la première fois je vais me lancer dedans ! Encore une fois, mon petit grain de folie m’amène à ne pas choisir les plus évidents à la base, mais c’est aussi ça que j’aime bien dans la couture. N’en ayant pas eu besoin jusque maintenant, je n’ai encore jamais fait de toile. Aurais-tu des conseils sur quel tissu pour toile acheter ? Y aurait-il des sites sur internet où serait pourrait être à moindre coût ? Parce qu’en tant que débutante en tapant « tissu pour toile » ou une recherche équivalente, les résultats ne donnent pas grand chose.
    Bonne journée et j’ai hâte de continuer à lire tes articles ;).

  4. zboub dit :

    Très bon article mais si je peux me permettre, dans le paragraphe sur la coupe, je rajouterai une petite phrase sur le droit-fil… Le tombé, si on ne le respecte pas, peut etre vraiment pas terrible…

  5. Atelier de Claire dit :

    Très bon article qui va certainement aider les débutants à dépasser leurs peurs et à savoir par où et comment commencer ! Ayant maintenant un peu d’expérience aussi en couture, je suis d’accord avec les conseils que tu donnes et qui permettent d’éviter bien des déboires. Je dirais aussi qu’en couture, il faut apprendre à prendre le temps, ce qui n’est pas forcément évident dans ce monde où tout va très vite !
    Belle journée, à bientôt !

  6. Camille dit :

    Une bonne idee ce billet !
    J’apporte ma pierre à l’édifice et complète de quelques liens que j’aurais aimé avoir à mes débuts :
    – les cours gratuits dispos sur Artesane : https://www.artesane.com/cours/coudre-comme-une-pro/ et il y en a un autre avec un projet de pochette tout simple idéal pour les débutants : https://www.artesane.com/cours/cours-couture-ciseaux-fiskars/
    – les sites de patrons gratuits d’accessoires et vêtements enfants : Petitcitron.com et Bluemarguerite.com
    – il me semble aussi qu’il y en a chez France Duval Stalla 🙂
    Bonne journée et vive la couture !
    Camille

  7. Audrey dit :

    Formidable cet article!
    J’ai toujours eu une machine mais ne m’en servait que pour faire des accessoires faciles.
    A mon 2ème bébé, je me suis lancée dans un ensemble de lit. Ultra mal fini quand on observe bien mais tellement satisfaisant à voir abouti.
    Ca m’a donné envie de prendre des cours pour acquérir de bonnes bases, et surtout je voulais apprendre à lire et utiliser un patron!
    Et là je viens de finir ma 1ère robe Arum!! (à te lire, je comprends que j’ai fait le bon choix!)
    Quelle satisfaction!!
    Je suis en cours d’une jupe Barcelona (Born to Experiment) et j’ai des projets plein la tête pour la suite. Je manque juste de temps pour coudre autant que j’aimerai…
    Depuis peu je me suis plongée dans les blogs et instagram de couturière, et je découvre tellement de choses!
    Le meilleur conseil que j’ai appris grâce aux cours et qu’on lit bien dans ton article: il faut prendre le temps de faire des choses belles (surfiler, repasser, préparer, rerepasser, aplatir les coutures, repasser…) et ne pas hésiter à découdre et recommencer si on n’est pas vraiment satisfait.
    Merci pour tes partages!

  8. Fanny LH dit :

    Merci beaucoup pour cet article, je me suis mise à la couture il y a un peu plus de 2 mois et à lire ton article je n’ai pas fait trop d’erreurs dans mes choix. Alors je continue !! j’ai eu des chèques cadeaux pour des cours de couture dans une petite boutique à Caen près de chez moi et il n’y a plus qu’à prendre rendez-vous !!

    Bonne journée,
    Ciralyn

  9. aline dit :

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant et bien documenté! Je ne suis plus une grande débutante en couture mais j’ai appris beaucoup de choses grâce à ton article.
    Je me suis davantage tournée vers le tricot mais ton article me donne de nouveau très envie de coudre ma garde robe ^^
    Je pense qu’il est temps que je monte en gamme au niveau de mon matériel car après 10 ans de couture, je couds toujours avec ma machine de Carrefour qui était à l’époque à 69€. Une bonne mécanique tout de même car je m’en suis beaucoup, beaucoup servi!

  10. drzaharai dit :

    Bravo pour cet article très complet! Même sans être débutante j’y trouve des infos intéressantes! Mon conseil aux débutantes (valable aussi pour le tricot d’ailleurs, et finalement sans doute dans bien d’autres domaines): ne pas avoir peur de se lancer, et accepter qu’on passe fatalement par une phase de réalisations imparfaites, moyennement portables, truffées d’erreur… c’est une étape nécessaire pour s’améliorer petit à petit, bref accepter qu’on ne peut pas atteindre la perfection dès qu’on débute!

  11. aurélia_lucie dit :

    Super article, très bien détaillé 🙂
    J’ai commencé la couture en Mai 2016 avec des accessoires pour bébés, puis une jupe pour moi. Mais j’avoue que ce n’est pas facile! J’avais eu ma MAC à Noël 2015 mais j’ai attendu un moment avant de l’utiliser car j’avais très peur ^^
    Bon maintenant je galère encore (mais moins qu’au début quand même) mais j’ai surtout du mal à avoir de belles finitions. Le point zig zag je ne trouve pas ça très beau. J’ai testé dernièrement la couture anglaise et la bande de propreté grâce à ton blog. Et c’est long mais le résultat final est très beau. Alors merci pour ce partage 🙂

  12. Pauline dit :

    C’est drôle, nous avons exactement les mêmes réflexes et manies, on dirait que je suis l’auteur de l’article ^^. Bravo pour ce long article qui, je suis sûre ravira les débutantes!

  13. Tatie_tricote dit :

    Merci beaucoup Lise pour cet article si interessant..
    Je faisais parti des lectrices a te demander cet article.. Tu fais de moi une heureuse, et avec tout ce que je viens de lire, il me tarde d’aller a L’AEF et de regarder toutes les machines et pouvoir preciser mon choix final….merci encore, ton blog est une reference en tricot et en future couture pour moi..
    Passes une belle journee
    Bisous

  14. Nana-Dub dit :

    Merci pour cette article très instructif et de partager ton expérience.
    Maintenant je sais par quoi commencer pour me lancer dans les vêtements.

  15. IsaFutile dit :

    Merci Lise pour cet article complet et fort intéressant. Il m’aurait sans doute aider quand je me suis lancer. Aujourd’hui ce n’est pas l’envie qui me manque mais le temps et l’espace. Oui pour la couture, contrairement au tricot, il faut se dégager la table ou le sol pour décalquer son patron, le couper. Sortir la table à repasser. Bref, pour le moment je m’adonne au tricot. Je renterais sans doute la couture quand les températures se seront réchauffées.

    • lisetailor dit :

      Merci Isa pour ton message. C’est vrai que sans espace dédié, c’est beaucoup plus difficile. Tout sortir, tout ranger… je suis bien chanceuse d’avoir un endroit où je peux m’adonner à cette passion sans contrainte. Bises

  16. Nelloochka dit :

    Merci pour cet article super interessant et concis! Ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à faire et refaire avant d’arriver à un résultat mettable, on a tendance à l’oublier quand on voit les réalisations sur les blogs et réseaux sociaux!
    A bientot!

  17. Aline dit :

    Article bien pensé et écrit comme d’habitude !!!
    Je me suis vue dans mes débuts (heu ça m’arrive encore beaucoup de faire des ratages …).
    je pense que ces détails pourront être bien précieux pour une débutante.

  18. Elise dit :

    Supers conseils Lise. Je suis d’accord pour le coup de la machine a coudre premier prix. J’aurais ete degoutee de la couture. Ca allait pour des pochettes, mais j’ai rien su coudre de portable. Une Elna a £300 plus tard, et je m’en sers toujours, fais mes habits…
    Pour le cours que tu as suivi a Londres, je serais interessee si tu avais le nom / details… Je vis a Cambridge, a 1h de train de Londres donc… et je suis tres interessee pou ameliorer mes finitions !
    Bon sinon, c’est la premiere fois que je commente, j’ai decouvert ton blog il y a 2 semaines, que j’ai lu de fond en comble ! Tu couds de supers choses ! J’aime beaucoup ton style, et tu me motives pour coudre encore plus ! Bref, je t’ai rajoutee a mon FEedly pour ne pas rater une seule de tes creations !! 🙂
    Il faut que je mette mon blog a jour (manquent les photos, les articles sont ecrits… Mais faire des photos potables en hiver qd on bosse toute la journee, ce n’est pas facile !), tu me motives egalement a m’y mettre serieusement !!
    Bref, a bientot j’en suis sure ! Et bonne couture !

    • lisetailor dit :

      Coucou Elise, Merci pour ton adorable message qui me touche beaucoup. Pour le cours, ce n’était pas du tout à Londres mais à Ashby de la Zouche dans l’école d’Alysson Smith. Par pur hasard, mon chéri habitait là. C’est la seule personne qui a reçu un MBT de la reine pour sa pratique de la couture (rien que ça !). Le cours était génial mais vraiment très cher. Je préfère te prévenir. Et elle n’en faisait que deux sessions par an il me semble. Bises !

    • lisetailor dit :

      Ah oui j’ai oublié de parler des mannequins. Je voulais le faire et j’ai zappé. Le mien m’est surtout utile pour prendre des photos. Impossible de répliquer son corps sur un mannequin. Typiquement le buste du mien est trop grand par rapport au mien donc ma taille n’est pas au même endroit. Je m’en sers pour certaines reprises mais pas tant que ça

  19. Altadena dit :

    merci pour ce précieux post,
    j’ai une questions sur la table ou les tables que tu utilises pour coudre et découper. As tu des tables exprès pour la découpe ou la couture ou tu utilises n’importe lesquels. Je n’ai pas beaucoup de place chez moi et je dois ranger ma MAC tous les temps et faire de la place pour couper a chaque fois. Je crois bien que l’électronique est parti en vrille a force de la bouger!!

  20. Ferrand dit :

    Bravo pour cet article très complet Lise. Je partage largement ton point de vue sur des tas de points que tu abordes, et particulièrement sur les patrons en pochette ou pdf !
    Et merci pour la mention !
    C’est toujours un plaisir de lire tes articles.

  21. framboise60 dit :

    Merci pour tous ces partages et ce superbe article! Peut-être me lancerai-je cette année?… En tous cas bravo pour ce blog si complet et documenté, il faut dire que toutes tes réalisations sont superbes!

  22. fafa dit :

    Coucou ma jolie,
    Juste une toute petite question…
    Quel papier calque utilises tu?
    Je suis encore au papier de soie de chez burda. Mais parfois quel temps perdu pour faire rentrer toutes les pièces d’un patron dans le format du papier pour éviter le gaspillage.

  23. Valou dit :

    Coucou Lise,
    Un grand merci pour ce super article. J’adore tout ce que tu fais.
    Pourrais- tu me dire quelle longueur de tissu tu achètes quand tu as un coup de coeur pour un tissu sans savoir ce que tu vas coudre avec ?

  24. So dit :

    Bonjour Lise ! Merci pour cet article et pour ton blog qui est une vraie mine d’inspiration et d’informations !!! J’ai une petite question concernant les patrons pdf : peux tu préciser quelques marques de patrons qui proposent le format A0 ou copyshop dont tu parles ? Car comme toi et beaucoup d’autres, je n’aime pas trop jouer au puzzle quand il s’agit de couture ! Merci pour le tuyau et bonne continuation!

    • lisetailor dit :

      Hello, je suis vraiment désolée mais je n’ai pas de liste en tête. C’est précisé à l’achat normalement. Quasi toutes les marques Anglo saxonnes le font et Pauline Alice aussi il me semble. Merci pour ton message. Bises. Lise

  25. Dudette dit :

    Merci Lise pour cette article très complet !
    Tu as su répondre à mes questions de débutante et aussi partager ta passion : ça donne vraiment envie de s’y mettre !
    Et bravo pour le temps que tu as passé pour écrire un article de cette qualité 🙂
    Bisous et à très vite ! 😉

  26. Shookette dit :

    Merci beaucoup Lise pour ton article. Je sais enfin par quel bout commencer 🙂

    Dis moi tu utilise quel marque de fil? Je ne sais pas vers quoi me tourner..

    Merci pour ta réponse.

    A très bite

  27. Elodie dit :

    Bonjour, merci pour ce super article très complet. Je sais que tu vis sur Lyon, as tu entendu parler de cours de couture sur Lyon qui soit bien, ma sœur et moi faisons de la,Couture depuis déjà 6 ans mais nous souhaitons vraiment nous améliorer par le biais de cours.
    Si jamais tu connais nous sommes preneuse.
    Bisous à toi.

    Elodie

        • lisetailor dit :

          Bonjour Marion, hélas je ne suis plus en mesure d’apporter mon soutien dans la recherche de cours sur Lyon pour le moment. Après mon congé maternité, il est fort possible que je propose des sessions de cours chaque mois, en couture et en tricot. C’est encore en projet pour le moment donc impossible d’être plus spécifique. Désolée de ne pas pouvoir t’être d’une plus grande aide.

  28. Bleuette.g dit :

    Bonjour
    Moi qui veux me lancer dans la couture, cet article tombe à point! Un grand merci! Une petite question: quel genre de papier calque faut-il utiliser? Du calque normal n’est -il pas trop raide? Bleuette.g

  29. Catherine VINCENT dit :

    Bonjour Lise

    Après le tricot, je me permets de t’embêter sur la couture ! Je débute avec une Singer simple 3221, et j’ai l’impression que mon fil la fait parfois bugger légèrement.
    Lorsque tu dis « fil de qualité », quelle marque utilises-tu ?

    Autre petite question : avec de gros cônes de fils, utilises-tu un porte bobines annexe ?

    Merci d’avance pour tes conseils !

    • lisetailor dit :

      Salut Catherine, ce que je veux dire c’est de ne pas acheter du fil Ikéa par exemple, il faut aller en mercerie pour acheter du bon fil. La marque importe peu. Je n’utilise les cônes que pour ma surjeteuse. Bises

  30. Elise dit :

    Bonjour Lise,
    Merci pour ton blog et tes podcast que j’ai découvert hier et que je ne lâche plus ! 😉
    Je me mets à la couture depuis peu, j’ai bien sûr fait plein d’erreurs de débutante, genre choisir un tissu fluide très beau mais très difficile à coudre…!
    Bref…
    En plus de tous les conseils précieux que l’on trouve sur la toile j’aimerais bien prendre quelques cours et/ou faire un stage, je sais que tu n’es pas parisienne mais aurais-tu un cours à me conseiller sur Paris? Où un endroit où je peux m’adresser? Merci beaucoup!

  31. dany dit :

    merci pour cette article il est vraiment motivant surtout pour moi avec tous les doute que j’ai. je viens de finir mes études dans un domaine très différent et je me décide à m’y mettre dans la couture car j’ai longtemps rêvé de ça et je suis fan de la mode mais à 25 ans je me demande si c’est faisable et se n’est pas un peu tard rajoutant à ça je suis dans un pays ou se procurai les patrons, les livres n’est pas chose facile ils ne sont pas disponible et y a pas moins de faire des achats en ligne du coup je me lance au hasard avec les quelques recherches faites sur le net.
    PS: je voulais juste savoir est ce possible de dessiner ces propres patron ?

    • lisetailor dit :

      Merci pour ton si gentil message ! Je suis ravie de t’avoir été utile ! Il est possible de dessiner ses propres patrons mais il faut souvent suivre une formation de coupe à plat ou de modéliste pour y parvenir. Personnellement, je ne m’y suis jamais essayée;

  32. Sylvie dit :

    Merci pour tous ces conseils bien utiles. Je prends des cours de couture chaque semaine mais avec des personnes bien plus qualifiées que moi donc parfois bien difficile surtout quand on n’a pas les bases.
    J’adore le modèle Trop Top et l’idée des différentes versions.
    Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *