Tricot - Bobinage - comment mettre un écheveau en pelote - bobinoir - dévidoir

Bobinage – comment mettre un écheveau en pelote (du mieux possible)

Bobiner un écheveau, rien du plus simple ? Pas si sûr… Il y a bien plus à en dire qu’on ne pourrait le croire. Je vous invite d’ailleurs à me laisser un petit mot à la fin de cet article pour me dire si vous avez appris une ou deux petites choses… 🙂

Je me suis rendue compte que les articles qui avaient le plus de succès étaient ceux où je décortique (du mieux que je peux) une technique en tricot ou en couture. Je vous avoue que je m’étais posée la question de leur pertinence car tous les sujets ont été abordés à un endroit ou un autre sur la toile. Mais en y réfléchissant, je me suis dit que les personnes qui passent par ici étaient certainement intéressées par mes trucs et astuces. Donc, let’s dot it!

le bobinage, c’est quoi ?

Alors là, c’est tout bête. Il s’agit tout simplement de transformer un écheveau en pelote. Et basta !

pourquoi ne peut-on pas tricoter directement l’écheveau ?

L’écheveau est la forme initiale de la laine. C’est ainsi que les filatures conditionnent la fibre avant de la vendre aux teinturières. Il s’agit surtout de ne pas altérer la laine et de la mettre dans un format qui en facilitera la teinture ainsi que le stockage.

Il est absolument impossible de tricoter un écheveau tel quel. Une fois défait, on voit que l’écheveau se présente sous la forme d’un vaste cercle. Si vous tenter de le tricoter ainsi, votre laine va obligatoire s’emmêler et former des noeuds.

Il faut donc la bobiner pour la transformer en jolie pelote tout à fait tricotable ! 🙂

Quel matériel pour bobiner ?

De base, vous n’avez besoin de rien. Juste votre écheveau et de l’huile de coude. Il est en effet tout à fait possible de bobiner un écheveau à la main.  Attention à ce que l’écheveau soit bien positionné, l’idéal : quelqu’un qui le tient pour vous entre ses mains. A défaut, un dossier de chaise ou même vos genoux feront très bien l’affaire.
Pour une laine worsted, pas de souci, ça va assez vite. Mais pour de la fingering ou pire, de la lace, bon courage ! 800m à dévider à la main, ça peut prendre un petit moment.

Il existe donc des accessoires pour faciliter le bobinage : le bobinoir et le dévidoir.

comment utiliser les bobinoir et dévidoir ?

1- En premier lieur, vous allez défaire votre écheveau et le repositionner en cercle, en veillant bien à ne pas l’emmêler. Il n’y a pas trop de risques car de petits brins de laine le maintiennent en place.

2- Ensuite, vous allez placer votre écheveau sur le dévidoir en adaptant sa taille afin de bien le tendre.

3- Vous allez maintenant couper les petits brins de laine qui maintiennent l’écheveau en forme. Cela va également vous permettre d’identifier les extrémités de l’écheveau qui seront liées à un de ces fils.

4- Avec une des extrémités, vous allez maintenant placer ce fil dans le bobinoir. Il faut le faire passer dans le petit cercle en fer (qui assurera la tension) puis l’enrouler autour de la tige et faire passer l’extrémité dans le guide sur le dessus, qui la maintiendra en place.

5- Et enfin, au boulot !!

Et voilà le rendu final d’un écheveau bobiné à la main ou au bobinoir :

Franchement, cela n’a aucun impact quand vous la tricoterez. Le cake (à droite) aura moins tendance à se balader que sa copine de gauche.

Peut-on bobiner une laine et la stocker ?

Vous pouvez mais ce n’est pas du tout recommandé. En effet, en bobinant votre laine, vous y appliquer une tension qui, à loin terme, risque de l’abîmer.
Mais alors que faire si, comme moi, il vous arrive de bobiner des écheveaux pensant les tricoter rapidement et finalement changer d’avis et vous lancer dans un autre projet ? Ne mentez pas, ça nous arrive à tous !

Et bien il faut le rebobiner !! ça paraît totalement idiot mais croyez-moi, en rebobinant votre laine une seconde fois, la tension sera bien moindre. Ne me demandez pas pourquoi par contre…

Rien de mieux qu’une preuve. On voit ci-dessous que la taille de la pelote a doublé au deuxième bobinage. La laine prend beaucoup plus de place car elle n’est plus serrée.

Seul souci pour rebobiner, on ne peut plus utiliser le dévidoir et ce n’est pas du tout pratique de la tenir à la main car le fil ne cesse de se coincer entre nos doigts (j’ai tenté le coup). Petit conseil (pur système D), je place ma pelote sur le manche d’une cuillère en bois et je la bobine ainsi.

Mieux vaut tricoter la laine par le brin intérieur ou extérieur de la pelote ?

Comme je suis sympa, je rajoute une question bonus 😉

Franchement, cela n’a aucune importance. C’est vraiment comme vous préférer. Toutefois, il y a des avantages et des inconvénients à chacun.
En tricotant avec le fil extérieur, vous garderez une jolie pelote bien formée jusqu’à la fin. En revanche, votre pelote risque de se balader dans votre salon à chaque fois que vous tirerez sur le fil pour le dévider.
En tricotant par le brin intérieur, votre pelote ne bougera pas mais elle ne ressemblera plus à rien vers la fin et les fils risqueront de s’emmêler. De plus, vous aurez par moment des paquets de fil qui sortiront du coeur de la pelote en une seule fois.

Personnellement, je tricote toujours par le brin extérieur avec ma pelote bien rangée dans son sac. Aucun risque qu’elle ne se balade !

Alors… votre avis ?

Et voilà, vous savez tout sur le bobinage. Alors, ça valait le coup de faire un article ou pas du tout ?
Vous noterez au passage que j’ai tout donné sur les visuels pour qu’ils soient le plus parlants possibles. J’espère que ça vous plaît.

Belle fin de semaine à tous !

Incoming search terms:

  • comment mettre un echeveau en pelote
  • bobinage comment çamarche
  • bobiner écheveau
  • pourquoi on ne peut pas tricoter un echevau
  • rebobiner fil a tricoter

98 réflexions sur “Bobinage – comment mettre un écheveau en pelote (du mieux possible)

  1. Tonia dit :

    Bonsoir Lise,
    Merci pour la vidéo et les photos.
    Comme tjrs c est parfait !
    Dimanche je fais du bobinage pour le pull :
    Il grande favorito.
    Bonne fin de soirée.
    Tonia

    • Joëlle dit :

      Bonjour Lise,
      J’ai découvers ton univers depuis peu, je tricote depuis 40 ans, et j’ai appris de nouvelles techniques depuis internet, donc je ne tricote qu’avec des aiguilles circulaires ( Hiya Hiya), le plus souvent possible en tricot sans couture, mais pour tricoter avec la méthode continentale, c’est très difficile. J’ai commencé des chaussettes, mais les irrégularités ne m’encouragent pas à persévérer. A essayer encore…
      Pour le bobinage, je suis d’accord, mais pour le second bobinage, pourquoi ne prends tu pas le fil qui vient de l’intérieur de la pelote, c’est de cette façon que je procède.
      Pour tricoter des chaussettes, ce que je préfère et j’ai tant d’amateurs autour de moique j’ai de quoi faire, en magic loop, je fais toujours le talon droit avec un dessous de talon arrondi, donc je vais essayer le talon en rangs raccourcis.
      Merci tout plein pour tes tutos et ton joli univers, juste un peu trop d’anglais pour moi qui ne maitrise pas cette langue.
      Joëlle

  2. Couture en coulisse dit :

    Je lis tous tes billets ou presque ( j’ai du en louper j’imagine) et j’apprends toujours des trucs. C’est toujours complet, précis… Merci pour cela. Donc peu importe ce qu’il y a déjà sur le net sur les différents sujets que tu souhaites aborder, ta vision est toujours très intéressante. Belle soirée.

  3. Sabine dit :

    Bonsoir Lise,

    ton article m’a fait sourire, car pour mon projet actuel, j’ai bobiné la lace pour mon Rheinlust à main – et c’était vraiment hyper long ! 🙂
    Sinon, ton article est super intéressant et informatif, comme toujours ! C’est vrai, en lisant ton blog, on apprend beaucoup ! Merci beaucoup !

  4. Krn dit :

    Tes articles sont toujours tres intéressants. Jai effectivement appris que la laine sera moins serrée au 2e bobinage : surprenant !!
    Par contre vu que je ne n’ai pas de bobinoir, cela me sera peu utile, dommage.

  5. Nicole dit :

    Bonjour Lise,
    Toujours très intéressant tes articles, je les ai tous lu et certains même 2 fois. Peu importe si on est déjà au courant, j’adore ta vision de voir les choses, y a toujours un petit détail important.
    Merci

  6. Domitille dit :

    Merci pour l’article!!! Il est comme d’habitude très bien écrit et très utile. Je tricote beaucoup grâce aux conseils de ma grand mère et ce que j’ai appris à par expérience et vidéos youtube, je ne suis pas une novice du bobinage et pourtant j’ai adoré lire ton article et appris encore des petites astuces! (idem pour les articles sur les types de laine ou le blocage…)
    Voilà si jamais tu veux te lancer dans la rédaction d’un livre sur le tricot je l’acheterai immédiatement! Alors juste bravo et merci 🙂

  7. Laure dit :

    Hello,
    Merci pour cet article !
    J’ai en effet moi aussi appris avec cet article l’effet du 2eme bobinage et merci de nous indiquer le truc de la cuillère

    Ton site est celui vers qui je t’envoie mes copines apprenties tricoteuses car tu expliques tout très bien. Et j’aime le format article + vidéo :-).

    Belle journée à toi!

  8. Audreydk dit :

    Bonjour lise.
    Moi je trouve cet article très clair et bien illustré. L’idée du bobinoir est simple mais permet de se rassurer quant à nos habitudes d’utilisation de nos laines chéries.
    Je ne savais pas qu’on pouvait rebobiner une seconde fois un cake.
    Article parfait pour un vendredi matin clair sympa et pas trop trop long.
    Bravo
    Bon week-end
    Audreydk

  9. Valérie dit :

    Bonjour Lise ,
    Ton article est bien utile, comme toujours !
    Oui, j’ai tendance à pelotonner mes écheveaux en pensant que je vais les tricoter vite et flute, un autre projet arrive et je les laisse en bobine.
    J’ai donc appris que cela abimait la laine, je vais alors remédier à cela !!!!
    J’aime beaucoup tous tes articles et surtout ton humour ! Continue, c’est extra !
    Bonne journée
    Valérie

  10. Bibiche dit :

    J’adore les articles comme celui ci merci ! Je suis très loin d’être une pro du tricot mais j’aime savoir de façon précise les « choses ». Quels outils, quelles façons de faire… apprendre et comprendre et je trouve tout cela en te lisant ! Merci !

  11. Ghis dit :

    J’ai tout d’abord pensé que cet article m’aurait été très utile en débutant le bobinage des écheveaux et puis j’ai compris pour quelle raison mes bobines pouvaient se défaire: sans doute parce que je tricote avec le fil intérieur.
    Les embobiner plus serrées ne semble pas judicieux donc ..Pour les maintenir j’ai utilisé des « yarn corsets » (en fait un filet en maille plastique très souple de chez knittershelper)
    Comme cela devient une rente , je vais essayer en tricotant avec le brin extérieur.
    Je serais très intéressée par un ou plusieurs articles sur les montages provisoires , sur les techniques du tricotage en top down, le point brioche avec deux couleurs…
    J’apprécie la clarté de vos articles , les conseils et remarques en couture également .. merci beaucoup pour cet appui dans nos activités …

  12. Catherine dit :

    Il est très bien ton article ! J’ai appris quelque chose avec le 2e bobinage. Mais ton article ne répond pas à une question que je me pose. Je me demande par quelle extrémité de l’écheveau il faut commencer et si ça a un incidence sur le bobinage. En effet j’ai parfois du mal à faire un bobinage propre particulièrement avec les fils lace comme si le fil était mal rangé dans l’echeveau et du coup il a tendance à bloquer pendant l’opération. Voilà voilà. Bonne journée.
    Catherine

  13. cachou33 dit :

    toujours très instructifs tes billets…..j’ai appris que re-bobiner donnait une pelote plus grosse !!!! jamais expérimentée mais……super!!
    merci Lise et bon weekend à toi….bises

  14. Julchen dit :

    Merci pour cet article intéressant. Il me reste une question : as tu une astuce quand on n’a pas de dévidoir, seulement un bobinoir ? Ma 1ère tentative s’est transformée en pugilat laineux, un noeud géant…
    Julie

      • Sallesienne dit :

        Effectivement sans dévidoir il faut les bras d’ un ou d’une volontaire pour bobiner. Souvenir de mes petit bras d’enfant lorsque ma Maman bobinait à la main. Alors bon courage. Et merci Lise pour tous tes partagés toujours très explicites.

  15. NATOUNE dit :

    BONJOUR, LISE,

    J’adore apprendre, découvrir, comprendre…..
    Avec toi je suis servie !
    Tu vas au fond des explications.
    C’est très clair.
    Tu te donnes la peine de nous insérer des photos , des vidéos, des avant-après.
    C’est très gentil, utile, pratique.
    C’est toi qui m’a appris la méthode continentale, MERCISSSSS.
    C’est en cours d’acquisition, je m’y tiens. C’est dur de lutter contre soi afin d’apprendre du nouveau.
    Mais j’y arriverai puisque je le veux ! Non mais !
    Tes articles sont pertinents,bien rédigés , c’est propre, net, efficace, fonctionnel sans fioritures parasitantes , agaçantes et inutiles. Tu parles et écris correctement .ce qui fait que tu es agréable à lire et écouter.
    Pour moi, ne change rien……c’est parfait.
    Tous mes encouragements pour la suite et MERCI de tout ce que tu fais au nom du partage.
    Cela ne peut venir que d’une belle ÂME.
    Je me permets un poutou.

  16. Isa dit :

    Bonjour, je ne connaissais pas du tout le « phénomène » du second bobinage. Merci pour ces infos ! Et toutes tes infos en général.
    Bonne journée à toi.

  17. Emmlesaiguilles dit :

    Merci Lise ! Pour moi tres utile car j ai achete mes 1ers echevaux au salon AEF et je me demandais enbobinage manuel ou achat d un devidoir ( ca marche comment ? Quelle utilite ?) et ma pelote va ressembler a quoi ? Bref mes echevaux attendaient sagement leur traitement que j avais peur de foirer. Merci !

  18. Triple L de Mag dit :

    Merci beaucoup pour ton article ! De mon côté, je fais ça à la main, n’ayant pas encore acheté un bobinoir et un dévidoir. Je tricote des écheveaux depuis peu et pas à chaque tricot. Je fais donc des pelotes à la main. J’ai donc trouvé ta vidéo impressionnante !!!

  19. Anne-Sophie dit :

    Merci encore d’éclairer un peu plus mon parcours de tricoteuse.
    Dans ton dernier podcast (que j’ai adoré ) tu demandais des idées de tuto alors voilà j’aimerai savoir comment on peut adapter un patron de tricot à plat en tricot circulaire et si c’est possible
    J’ai cherché sur la toile et je n’ai pas trouvé
    Très belle journée

    • lisetailor dit :

      Bonjour Anne-Sophie, dans la majeure partie des cas, un tricot à plat ne pourra pas être modifiés en circulaire. C’est parfois possible mais il faut bien vérifier la construction avant. Impossible avec des manches montées ou raglans par exemple.

      • Lily la Fée dit :

        Techniquement, un pull à plat, tu peux trivoter en circulaire jusqu’aux emmanchures à condition qu’il se commence par le bas. Ensuite il faut tricoter séparément le dos et le devant, néanmoins ça représente environ les 2/3 de faits ce qui n’est pas negligeable et limite les coutures! Bonne soirée

  20. Missjuju13 dit :

    Ouh là là , ton article tombe à pic. Moi qui comptais prendre de l’avance en bobinant mes écheveaux pour plusieurs projets. Du coup merci beaucoup.
    Je me posais la question de savoir s’il fallait bobiner les gradiens ?
    Encore merci pour tous tes articles précis.

  21. Émilie dit :

    Cc Lise !!!! Merci pr ton article !!! Pour ma part je ne savais qu il ne fallait rebobiner les bobines qu on utilise pas tout de suite … Merci pr l info je vais rebobiner ce weekend … J espère q tu auras assez de fil pr finir ton cardigan bon weekend !!!!

  22. kette dit :

    merci pour le truc
    je n’ai pas de bobinoir donc je fais à la main
    petite question je viens de détricoter un pull ( corps finis ) la laine n’est pas idéal pour ce modèle je ne vais donc pas l’utiliser dans peu de temps je n’ai pas de projet correspondant à cette laine j’ai remis la laine en écheveau pour la laver et la détendre je pensais refaire une pelote vaut il mieux que je la conserve en écheveau?
    merci

  23. beige cannelle dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article, ce sont ceux sur les « à-côté » du tricot qui sont le plus intéressants selon moi, parce que traités moins souvent. Tes explications et photos sont nickels. Je ne savais pas qu’il était préférable de bobiner juste avant de tricoter et que sinon il fallait rebobiner. Du coup, qu’en est-il pour les laines achetées en pelotes ? tu ne t’amuse tout de même pas à rebobiner tes pelotes ? C’est le même problème, non ?

  24. muenzeeins dit :

    merci très utile! je ne savais pas que si on a la pelote bobinée, mais qu’on ne finit de la tricoter que 9mois plus tard que ça joue sur la tension…ça explique probablement que quand j’ai une pelote alpaga-plumette de la droguerie bobinée ensemble et qu’elle traine dans un coin jusqu’à ce que je la tricote que c’est une cata au niveau des deux fils, la plumette est toujours plus longue et ça fait des noeuds…très pénible :)… en tout cas j’ai bien envie d’investir dans un dévidoir et bobinoir, marre de faire les pelotes à la main :), Cécile

    • lisetailor dit :

      Merci pour ton message. Pour l’alpaga plumette, je sais que la Droguerie les bobine ensemble mais c’est une erreur à mon sens. Ces deux fils n’ont pas la même densité, ils ne peuvent pas être correctement bobinés ensemble. Forcément, les deux fils, même bobinés ensemble, se dévideront différemment. Il vaut mieux tricoter avec les deux fils séparés.

  25. Sylvette dit :

    Bonjour Lise, tes articles sont toujours précis et intéressants. J’adore. J’ai le matériel nécessaire mais je ne posais pas l’écheveau ouvert sur la table avant de le mettre sur le dévidoir du coup j’avais parfois des difficultés. Je ne savais pas non plus pour le 2e bobinage. Bref, grâce à toi, on en apprend toujours ! Merci merci merci pour tout ce temps que tu nous consacre. Je me demande comment tu réussis à faire tout ce que tu fais : sur ça aussi tu devrais faire un article 😉

  26. Myriam dit :

    Bpnjour Lise, MERCI pour les tutos et les vidéos , moi qui suis novice vous m’apprenez beaucoup de chose , et je peux pousser le bouchon un peu loin , c’est à cause de vous que j’apprends à tricoter, je suis tombée sur une vidéo un jour et j’ai eu un déclic et aujourd’hui le tricot est pour moi une passion , car je trouve tout ce que vous faites magnifique et vos explication sur les tutos sont très clairs et très bien expliqués , alors s’il vous plait faites encore des tutos comme vous les faite je suis preneuse
    Bonne journée à vous

  27. Sylv dit :

    Salut Lise! Très bel article. J’ai l’habitude de bobiner mes écheveaux en 2 fois, car la première pelote a toujours vraiment beaucoup de tension (je pensais que c’était dû à mon dévidoir de Mac Gyver qui est fort lourd mais je vois qu’avec un beau dévidoir officiel tu as la même chose…). Lors du second bobinage, je débute avec le brin du milieu de la pelote. Pourquoi tu ne le fais pas? C’est peut -être pour une histoire de tournicotage de fil? Si c’est ça il faut que j’essaye depuis l’extérieur, parce que j’ai parfois le fil qui tournicote sur lui-même en tricotant.
    Cela dit, je pense que le tournicotage est un problème rencontré également lorsqu’on bobine avec une bonne amie qui tient l’écheveau. Pour ma part, l’écheveau sur les genoux, j’ai tenté, et… plus JAMAIS!

    • lisetailor dit :

      Merci pour ton message. Utiliser le brin extérieur ou intérieur n’a aucun impact sur le bobinage. Je n’aime pas utiliser le brin intérieur car il emporte des paquets avec lui et fait plus de noeuds. Je n’ai jamais eu de souci de tournicotage donc je ne comprends pas bien de quoi il s’agit 🙂

  28. Emma dit :

    Ton article est excellent. Grâce à ta vidéo, je vois bien l’intérêt d’acheter un bobinoir et un dévidoir. C’est un vrai gain de temps. (Ça sera mes achats pour ce weekend !!) . Je ne savais pas qu’il ne fallait pas bobiner une laine et la stocker. J’ai un écheveau de MadelineTosh que j’avais bobiné il y a six mois!! Aïe aïe aïe !! Je vais la rebobiner et la tricoter dès que possible !!

  29. IsaFutile dit :

    C’est marrant, en général je mets en bobine au moment de tricoter, mais c’est vrai que j’ai un projet bobiner que j’ai stoppé lors de ma grossesse et cela me serait pas venue à l’idée de refaire la pelote avant de les utiliser.

    Par contre, sur la video, je vois que tu ne « tiens » pas le fil qui arrive au bobinoire, je pensais qu’il fallait le faire pour avoir un cake qui se tient bien.

  30. carolcoud dit :

    Bonjour Lise,
    La dernière fois que j’ai bobiné un écheveau, c’est ma fille qui est restée les bras en l’air pendant 20 mn. Elle avait mal aux bras et voulait inventer une machine pour le faire plus facilement! J’ai essayé de lui expliquer que cela existait, mais ce n’était pas très clair. Maintenant je viens de lui montrer ton article et elle m’a dit « t’as plus qu’à acheter ça! » Merci beaucoup pour tes articles vraiment intéressants!

  31. Les Rêveries de Laeria dit :

    Super intéressant 🙂
    ça me confirme ce que je faisais déjà plus ou moins…
    Pour le re-bobinage, je prends toujours le fil intérieur, mais c’est une préférence personnelle, car en effet, il faut faire attention aux quelques potentiels nœuds qui se forment au cœur du cake 😉
    Idem pour tricoter : il m’arrive d’utiliser le fil extérieur mais il est plus fréquent que j’utilise celui de l’intérieur 🙂

  32. Atelier de Claire dit :

    Merci pour ce nouvel article « technique » !
    Ayant une expérience encore récente avec les écheveaux, j’ai découvert grâce à toi que je faisais la bêtise de mettre mes écheveaux en pelotes dès leur réception, sans qu’il soit prévu de les tricoter dans la foulée ! Je rectifierai donc cela pour mes prochains achats, merci pour les conseils donc ! On apprend toujours quelque chose, c’est top ! Ta présentation soignée avec photos légendées est très bien aussi, bravo pour tout ce travail !
    Bises et bon WE !

  33. Carole I. dit :

    Bonjour Lise,
    Ton article est très clair et les visuels très parlant effectivement !
    Je connaissais déjà la technique du bobinage mais j’étais ravie d’apprendre des choses sur la partie stockage de la laine.

  34. Marion Bergamote dit :

    Je n’ai tricoté que des pelotes pour le moment. L’achat d’un écheveau me freine pour le bobinage… au moins ton article m’a appris des choses et me fera peut être sauter le pas 🙂
    Les photos sont tops! Merci!

  35. Marie dit :

    Merci pour cet article ! Moi j’ai appris le « truc » du second bobinage !

    Ici je déteste mon bobinoir qui « saute » souvent et nenroule plus bien la laine passé le premier tiers de mon écheveau ! Parfois tout va bien jusqu’au bout (alleluia) et d’autres (même combinaison, même laine, même position….) je dois bobiner à la main les 2/3 restants !

  36. lapoirebavarde dit :

    Merci pour ces articles « techniques » si utile ! Même si certaines choses ont déjà été dites ailleurs, je trouve toujours intéressant d’avoir les astuces des unes et des autres (car on fait toutes différemment même si ça à l’air « pareil » ^^). Je ne savais pas du tout pour le second bobinage, un bon truc !!! Moi aussi je change d’avis TRES souvent !!!!
    Je n’ai pas de bobinoir et je confirme que bobiner de la fingering à la main c’est long !!! Je reviendrais certainement ici quand j’aurais cédé à l’appel du bobinoir pour avoir des trucs sur l’utilisation ^^

  37. Sandrine P dit :

    Bonjour Lise,je retrouve le plaisir de tricoter depuis peu et j ‘apprécie beaucoup tes articles, ils sont toujours clairs et surtout les vidéos sont « belles  » à regarder. Surtout continue et merci car j’imagine que tout cela prend un temps fou. Si c’est possible j’ aimerais bien un article sur le détricotage, j’ai tout un corps de pull trop grand à défaire et je me demandais si il y avait une technique particulière.

    • lisetailor dit :

      Merci Sandrine pour ton si gentil message. Je n’ai jamais détricoté d’ouvrage entier. Le mieux, c’est de remettre la laine en écheveaux au fur et à mesure du detricotage. Ensuite, il faut la laver pour lui enlever tous les frisotis du tricotage. Enfin la laisser sécher puis la retricoter.

  38. Soko Knit dit :

    Salut Lise !
    Merci pour ton article. Je ne vais pas faire dans l’originalité mais il est vraiment au top !
    Ca me donne envie d’acheter un dévidoir (surtout depuis que j’ai bobiné manuellement un écheveau de fingering… L’horreuuuur !
    Néanmoins, j’ai pas très bien compris l’astuce de la cuillère… Tu peux m’en dire + stp ? Tu laisses la cuillère rouler sur la table ? Ou tu la tiens dans la main ?
    Merci 🙂

  39. Emina dit :

    Salut Lise !
    Merci pour ce super article ^^ Je suis une nouvelle tricoteuse (depuis janvier ’17), et depuis elle te suis assidûment !
    J’ai de la laine que j’ai achetée et bobinée en magasin il y a deux mois, je pense que je vais aller de ce pas la remettre en écheveau car je ne vais pas y toucher avant quelques semaines..
    Par contre, quand je vois ce genre de conseil sur le fait de ne pas stocker la laine en cake, je me demande si ça signifie quelques jours, quelques semaines… ?

  40. Aline dit :

    Merci Lise pour ces 2 supers articles. Tes explications sont claires et tu réponds à tout un tas d’interrogation. En tout cas pour moi …
    En tout cas tu as fourni un travail complet et certainement long.
    Bonne journée

  41. Grenadine dit :

    J’apporte ma pierre à l’édifice en insistant sur le fait de surtout ne pas couper les liens maintenant l’écheveau avant de le positionner sur son support, et de ne pas trop manipuler un écheveau défait. J’ai passé la soirée d’hier à démêler un écheveau, de la laine mèche fingering bien fine hein, ne faisons pas les choses à moitié 😀 J’ai un peu fait n’importe quoi en coupant les liens avant de le détortiller et c’est devenu un vrai sac de nœuds. J’aurais du lire ton article avant de pelotonner mon premier écheveau, j’aurais gagné une soirée ! Apprentissage à la dure quoi ! Merci pour ces articles très utiles et clairs, c’est vraiment sympa de ta part 😉

  42. JaiLaFlem dit :

    Une fois encore, j’apprends beaucoup de choses, dans une domaine où je suis un vrai boulet, pour lequel je commence à ressentir un peu d’engouement (et je pars de trèèèèès loin !). Surprise et intéressée par le 2nd bobinage. Et très fan de l’astuce de la cuillère en bois, très « roots » mais pragmatique :-))
    En tout cas, j’adore ton blog, ton compte IG et surtout ta touche. So keep blogging, girl ! 😉

  43. Jeannine Marechal dit :

    Bonjour Lise!

    Merci pour tout ces articles Tuto ils sont trés interressant et ça permet de mettre en parallèle les differentes technique de chacunes !
    Dans la boite à idée Tuto tu pourrais peut etre nous proposer un article sur les basiques comme « Technqiue pour changer de pelotes » « comment rentrer les fils » ce sont des fois des étapes un peu négligé et j’ai du mal a trouver de réel infos dessus 🙂

    Encore merci pour ton blog je m’y suis remise depuis que je te lis et j’ai déjà fais 3 pull !!! C’est tellement addictif !

  44. nadoudou dit :

    Bonjour Lise
    Merci pour cet article et pour les autres
    Je suis tombée sur ton site par pur hasard. Et quelle découverte! Des articles clairs avec des vidéos limpides. Et un partage imposant. Bravo pour tout cela et un grand merci.
    Je tricote depuis longtemps mais je suis lente. Et pas toujours satisfaite du résultat. Je suis entrain de terminer un gilet: le blocage, je faisais ou pas, avec le fer à repasser: très bof. … donc encore un article que je vais exploiter. ..
    Et le bobinage va me permettre de réutiliser de la laine d’un pull detricoté.
    Enfin, je vois que je ne suis pas seule à adorer tricot et couture et que c’est possible au quotidien avec un peu d’organisation de son temps (ce que je gère très mal mais que je vais tenter d’améliorer).
    A très bientôt sur ton blog Et un grand MERCI

  45. Carine dit :

    Bien… j’ai donc la réponse à ma question posée suite à l’article de la méthode contentinentale…
    Habituée à acheter des pelotes toutes faites depuis mes débuts au tricot, je suis donc le seule « andouille » à tricoter un écheveau non bobiné !!
    Si !!! Je l’ai posé soigneusement sur mon canapé, autour de mon panier à tricot (rond) et je le dévide au fur et à mesure de mon tricot… Forcément, je ne trouvais pas cela très évident !!!
    Ceci-dit, aucun noeud jusqu’à présent !
    Bon… pour le 2ème écheveau, je vais tenter de faire une pelote 🙂

    • lisetailor dit :

      Coucou Carine, je suis ravie de t’avoir été utile. Quand on n’a jamais tricote d’echeveaux, on ne peux pas deviner ce qu’il faut faire. Ça avait été une grande découverte pour moi aussi.

      • Carine dit :

        Coucou Lise,
        Dans le bric-à-brac d’une vieille machine à tricoter donnée par ma grand-mère (et que je n’avais jamais utilisée), j’ai trouvé un vieux bobinoir !
        J’avais cela sous le nez, sans le savoir…
        Mes genoux mon servi de support pour l’écheveau… et je revis avec ma belle pelote (bien plus belle que celles du commerce à mon goût) !
        Merci pour ton blog, aussi beau qu’inspirant et ton suivi, aussi bienveillant que sympathique.
        Je retourne à mon boxy ! La méthode continentale commence à rentrer ;-))

  46. Anna dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant.
    Je n’ai pas l’habitude d’acheter des écheveau, mais je m’y suis mise récemment. Et la première fois, la vendeuse m’a proposé de le mettre elle même en pelote avec son bobinoir. J’ai trouvé le fil extrêmement serré et ça m’a gêné quand je l’ai tricoté.
    Du coup pour la suite, j’ai toujours bobiné moi – même, à la main, autour d’un rouleau vide de papier hygiénique. Ça fait une jolie pelote en « cake » comme vous dites et je fais très attention à ne pas tirer le fil.
    Pensez-vous que le bobinage à la main applique directement la même tension que vous obtenez lors du second bobinage au bobinoir ? Puis-je stocker mes pelotes bobinées à la main ou me conseillez-vous de les rebobiner quand même ?
    Merci pour votre réponse !
    Anna

  47. Christelle Hermans dit :

    Je me rends compte que je fais des bêtises. Chaque fois que je reçois mes écheveaux je les transforme en pelotes et roulées à la main (pour la lace c’est très très long).
    Si je veux rebobiner mes pelotes une deuxième fois pour avoir moins de tension, je fais comment (comme ce sont des boules) ?
    Sinon super article, j’ai appris plein de trucs et je tricote depuis 40 ans. Comme quoi ..;

  48. Brigitte dit :

    Merci beaucoup pour cet article et tous les autres . C’est toujours instructif , inspirant et si bien fait avec les photos et vidéo . Tu es une vrai mine d’or pour moi . Ça fait deux fois que j’essaie de tricoter avec la méthode continentale et je trouve que c’est beaucoup plus long donc je reviens à mon ancienne méthode , mais , je vais réessayer encore parce que je veux vraiment réussir à me convertir ! Merci pour tout le temps que tu nous donnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *