Whinfell Sweater – Jennifer Steingass

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Après bien des péripéties, je peux enfin pour présenter le magnifique Whinfell sweater de Jennifer Steingass. Ce pull, j’ai dû le défaire quasi entièrement pour le retricoter ensuite. Je vous explique pourquoi dans cet article et en quoi le choix de la bonne laine pour son projet est absolument capital !

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

C’est quoi ?

Le magasine Woods

J’ai eu un gros coup de coeur pour le pull Whinfell  lorsque je l’ai découvert sur Instagram. J’ai hésité quelques minutes avant de commander la publication dont il est issu « Woods : making stories ». Je voudrais d’ailleurs parler quelques minutes de ce magazine qui est d’une beauté à couper le souffle. J’ai parfois du mal avec les périodiques tricot car je trouve le prix très élevé pour des publicités aussi nombreuses que dans Elle et des patrons pas forcément bien mis en valeur. Ce n’est pas du tout le cas de Woods. Je l’ai commandé chez De rerum natura et reçu très rapidement. C’est un très très beau magazine, le plus beau que j’ai pu acheter. J’aime de nombreux modèles, j’aime l’ambiance lumineuse qui s’en dégage, la qualité du papier. Bref, je vous le recommande vivement.

Le patron

Concernant le pull Whinfell, je le trouve sublime avec son délicat motif de jacquard sur l’empiècement que l’on retrouve en rappel au bos du corps et des manches. Mon amie Isabelle souhaitait le tricoter aussi donc nous nous sommes lancées ensemble.

J’ai eu de nombreux soucis avec ce patron que vous connaissez déjà si vous suivez mon podcast. Je tiens donc à le dire tout de suite : ce n’est pas la faute du patron ! Il est très clair, bien expliqué, je n’ai eu aucune difficulté avec. C’était la première fois que je tricotais un patron de Jennifer Steingass et ce ne sera clairement pas le dernier. C’est une des reines du jacquard et nombre de ses modèles me font craquer.

Le pull Whinfell est tricoté avec une construction que je n’affectionne pas, je dois l’avouer. Je n’ai pas de souci avec les bottom up pour tricoter des pulls boxy par exemple : on tricote le corps puis on remonte des mailles le long des emmanchures pour réaliser les manches en top-down. Aucun problème ! En revanche, j’avoue ne pas aimer tricoter le corps jusqu’aux emmanchures, puis tricoter les manches de bas en haut et tout raccorder ensemble au niveau de l’empiècement. C’est une construction très classique pour les pulls en jacquard mais que je n’aime pas. J’ai horreur de tricoter les manches seules avant le corps, je trouve qu’il est difficile de bien les réaliser.
Plus généralement, impossible d’essayer le fit de son pull en cours de tricot. Je sais que le pull fini bougera avec le blocage mais cela aide quand même de pouvoir l’enfiler au fur et à mesure pour valider la longueur et l’aisance notamment.

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Le drame !

Bref, j’ai tricoté mon pull avec plaisir, je me suis beaucoup formée sur la partie en jacquard et j’ai vu mes progrès. J’étais ravie. Pull fini, je l’essaie : il est impeccable. Et là le doute, je bloque ou je ne bloque pas ? A la main ou en machine ? Je sens que je prends un risque car il est déjà un peu loose et j’ai peur que le blocage n’amplifie ce phénomène. Je décide tout de même de le bloquer à la main mais de l’essorer en machine.
Et là… le drame ! Mon pull a pris quelque chose comme 15cm. C’est une robe maintenant ! Le raglan tombe hyper bas, impossible de porter mon pull sous un manteau. Les manches sont beaucoup trop longues. Bref, une catastrophe !!

Je me suis interrogée quelques minutes sur une solution de rattrapage : défaire le bas du corps et des manches pour les raccourcir ? ça n’aurait pas réglé le souci du raglan. J’ai alors réalisé que la partie jacquard ainsi que le col tombaient toujours super bien. J’ai donc décidé de tout défaire jusqu’au jacquard et de recommencer mon pull, cette fois de haut en bas.

J’ai passé quasi une journée complète à remettre ma laine en écheveaux, la laver et la remettre en pelote. Puis, c’était reparti ! J’avais peur d’avoir une démarcation à l’endroit où j’ai changé de sens de tricot mais ce n’est pas le cas.

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

La résurrection !

J’ai donc repris mon pull et j’ai suivi les instructions dans le sens inverse afin de transformer le bottom up en top down. J’ai également amplement réduit les augmentations de raglan ainsi que le nombre de mailles du corps. J’avoue que j’ai dû m’accrocher pour ne pas perdre la motivation. Tricoter deux fois le même pull, ce n’est pas forcément très excitant !

Finalement, une fois re-fini et bloqué, il est absolument parfait !! Aucun regret d’avoir recommencé.

Pourquoi ce problème ?

C’est tout simplement dû à un très mauvais choix de laine pour ce modèle ! Isabelle n’a eu aucun souci avec le sien en suivant à la lettre le patron. J’ai utilisé une laine que j’avais en stock (j’y reviens ci-dessous) qui n’était pas du tout appropriée à ce modèle. Cela m’a rappelé à quel point le type de laine choisi est capital pour le bon rendu de son projet, au delà du simple échantillon.
On ne tricote pas du jacquard avec de la mérinos et soie qui glissera et drappera. On ne tricote pas un châle avec de la grosse laine rustique qui ne bougera pas au blocage.

Je vous rédigerai un article dédié sur ce sujet un de ces jours 🙂

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

C’est fait comment ?

J’ai utilisé de la laine Rowan Baby merino silk DK que j’avais en stock. Je ne me suis pas du tout posé la question du rendu attendu pour ce genre de pull. J’ai vérifié l’échantillon et basta !
Or, en tricotant de la laine mérinos et soie superwash, le blocage a fait drapper la laine qui a pris beaucoup d’ampleur. C’est l’effet souhaité pour un pull boxy mais absolument pas pour un pull en jacquard dont on attend qu’il se tienne. J’ai eu de la chance que la partie jacquard reste en forme et ne se détende pas d’ailleurs. Je ne pense pas que j’aurais pu récupérer mon pull si ça avait été le cas.

Cette laine est jolie, unie, facile à tricoter. Je n’ai rien de très particulier à en dire, si ce n’est que je la déconseille pour du jacquard 🙂

C’est modifié ?

J’ai fait beaucoup de modifications mais je ne serais pas capable de vous les lister car je les ai faites au fur et à mesure en essayant le pull.
Au final, j’ai supprimé l’équivalent de plus d’une pelote entière de laine !!

 

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

C’est quelle taille ?

Comme toujours, j’ai tricoté la seconde taille S mais, avec les modifications que j’ai réalisées par la suite, j’ai dû retomber sur la plus petite.

C’est bien ?

Je suis ravie de m’être accrochée et d’avoir réussi à finir ce pull qui est magnifique. Ce n’est pas ma plus belle réalisation en terme de technique mais je le porterai avec grand plaisir. C’est un pull qui est cher à mes yeux d’une part car je l’ai tricoté en duo avec une amie mais aussi car il m’a beaucoup fait progresser en jacquard !
Je n’ai pas pu le porter cette année mais j’en profiterais l’année prochaine.

A refaire ?

Non, je ne pense pas. Il y a tellement de jolis modèles en jacquard que je préfère changer.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé.

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Whinfell Sweater - Jennifer Steingass - Blog tricot

Share this post

32 replies on “Whinfell Sweater – Jennifer Steingass

  • bouguiwara

    Bonjour Lise,
    Merci beaucoup pour ton retour sur ce pull et notamment sur le choix de laine. J’ai suivi tes péripéties dans tes podcasts et m’inquiète un peu pour un projet que j’ai vraiment envie de faie : le modèle en jacquard Stasis de Brooklyn Tweed. J’avais enfin trouvé la combo parfaite avec des écheveaux 100% merino d’Hedgehog Fiber.
    Penses-tu que c’est prendre un risque de tricoter un pull fingering jacquard avec cette qualité ?
    Merci d’avance pour ton conseil et tes futur(e)s vidéos/articles.

    Répondre
  • Hélène

    Bonjour Lise,
    Je ne suis pas certaine d’avoir déjà commenté par ici mais je me permet de le faire car ton article me perturbe depuis que je l’ai lu.
    Je crois que tu fais une erreur sur la raison de ton ratage et du coup que tu as une mauvaise interprétation de la réaction de ta laine.
    Tu dis que ton jacquard n’a pas bougé. La laine choisi peut donc bien être utilisé pour du jacquard. Le problème est que le reste du pull est pensé pour une laine qui ne drape pas et un rendu près du corps. Donc la créatrice a pensé le bas du corps avec une laine qui ne drape pas.
    Je suis a peu près certaine qu’on peut entièrement crée un pull en jacquard avec ce type de laine. Mais les explications seront différentes de celle de ce modèle.
    J’ai déjà tricoté un pull en baby mérinos en jacquard sans pb de drapé énorme à la fin (le seul pb est du jacquard en aig 3 pour un pull pour adulte!).
    On est donc bien à mon sens sur un pb de laine qui n’est pas faite pour un modèle près du corps pensé en laine non drapante plutôt que laine inadaptée au jacquard.
    1. Je me trompe peut être et j’en suis désolée. Et dis le haut et fort si c’est la cas!
    2. Tu as fais un super boulot et ton pull est magnifique et je n’aurais jamais eu ton courage de tout refaire!
    3. Je veux pas que tu prenne mal mon commentaire mais comme tu es beaucoup beaucoup lu je me permet de le laisser car j’ai vraiment la sensation qu’il y a quelque chose qui cloche (et au besoin je veux bien que m’éclaire si je me trompe!)!
    Bonne vacances!
    Hélène

    Répondre
    • lisetailor

      Coucou Hélène, merci pour ton message qui ne me froisse pas du tout, je te rassure. 🙂 A mon avis, le jacquard n’a pas bougé car l’épaisseur de la laine et tous les croisements l’ont maintenu en place. Toutefois, quand on tricote un pull en jacquard, ce n’est pas uniquement la partie en couleur qui compte mais l’ensemble. On peut faire tout ce qu’on veut en tricot bien sûr mais je pense tout de même qu’utiliser un mérinos et soie pour ce type d’ouvrage est une erreur. La soie rend la laine encore plus glissante et fluide que le mérinos seul. J’aurais clairement dû en tenir compte. 🙂

      Répondre
  • Boo'n Maman

    Bonjour Lise,
    Bravo pour ta ténacité bien récompensée.
    Très beau pull.
    Tu avais raison de le refaire.
    Tu nous donnes aussi une exemple de courage.
    Merci Lise.

    Répondre
  • Peggy

    Bonjour Lise,

    Magnifique ce pull et tu es ravissante avec!

    Pour la laine mérinos, j’avais fait un pull homme…. vu le prix de la laine, je l’avais délicatement lavé à la main… cata!!! Les manches et le corps avaient pris 15 cm! J’ai appelé le fabriquant, Katia, et ils m’ont répondu que cette laine se lavait en machine! Ils m’avaient envoyé un bouquin de points tricot en dédommagement.

    J’avais alors coupé les manches et le corps, pour refaire les côtes. C’est vrai que c’est rageant de refaire le travail, que l’on a pris plaisir à faire.

    Merci pour les liens 😉

    Répondre
    • lisetailor

      Coucou Peggy, merci pour ton message ! Je pense que Katia t’a fait une réponse un peu facile. A mon avis, c’est plus que comme moi, ta laine n’était pas adaptée au projet. Le mérinos bouge beaucoup au lavage. c’est génial pour les pulls loose que j’adore ou pour les châles car ils doivent draper mais pas pour ce type d’ouvrage. Disons que ça montre notre persévérance. 🙂 Bises

      Répondre
  • Orianne+(ocabanoncouture)

    Tu as bien fait de perseverer malgre l’ampleur de la tache car ce pull est magnifique! Je viens de terminer mon 1er tricot en coton, realise avec des aiguilles droites puis assemble avec des coutures. Mon échantillon est nickel, j’ai sélectionne la taille de mes mensurations indiqué par le patron et a l’essayage c’est le drame ! Je suis tellement serre aux épaules que je ne peux plus bouger les bras ! La couture a complètement rigidifie mon ouvrage. Il n’est pas encore bloqué mais s’agissant de coton je ne pense pas que le blocage fera des miracles. Je pense que je vais enlever les coutures, bloquer les pièces et assembler le tout une nouvelle fois. Et sinon il faudra détricoter et recommencer . J’avais tellement envie de porter mon 1er pull sur lequel j’ai passe un temps indécent !

    Répondre
  • cachou33

    le résultat est superbe !! tu as vraiment bien rattrapé le truc ….mais à quel prix de patience ? puisque tu demandes ce qu’on en pense je te dis : bravo d’avoir persévéré et d’avoir une connaissance de plus à ton arc déjà bien fourni !!!! la bonne laine pour le bon projet !!!! je ne pense pas que j’aurais été si courageuse…..bisous

    Répondre
  • Sandrine

    J’admire ta persévérance, je ne sais pas si j’aurais eu le même courage une fois le tricot terminé
    Le pull est en effet magnifique et superbement bien porté

    Répondre
  • Pascale

    Il est magnifique ce pull. Il est très lumineux et le motif est très raffiné. Vraiment j’adore. J’admire ton opiniâtreté, mais ça valait le coup. Moi, j’aurais tout laissé tomber en râlant plus que de raison. Encore bravo !

    Répondre
  • Martine V

    Quelle patience et quelle persévérance ! Bien récompensées car le resultat est superbe. Une belle leçon d’encouragement de se rendre compte que même « les pros » font des erreurs, mais je n’aurai jamais pu recuperer comme toi ce pull.
    Très bonne idée un article pour le choix des laines.

    Répondre
  • Laurence

    Bonjour Lise. Quel pull magnifique!
    Merci de partager vos expériences ( les bonnes et les moins bonnes…on apprend de nos erreurs!) . C’est toujours très agréable de lire vos articles.
    Quel courage d’avoir détricoté, lavé la laine, remis en pelote ( je ne savais même pas que c’était possible!)
    Mais du coup, j’ai un petit doute : je viens de choisir un modèle de pull en jacquard pour un prochain KAL. Et j’ai choisi une laine 75 % mérinos, 5% cachemire et 20% soie… C’est la première fois que je vais tricoter du cachemire et de la soie ! Mais est-ce que j’ai bien choisi ???
    En plus, il y a peu de temps que j’ai compris que le pull pouvait se détendre au lavage . Après plusieurs mauvaises expériences je ne tricotais plus de pulls. Maintenant que j’ai trop de châles et d’écharpes, je tricote de nouveau un pull , un boxy, mais pas trop large quand même … on ne sait jamais si la laine se détend… Et pour le prochain, en jacquard, j’aimerais tant le réussir et mettre toutes les chances de mon côté pour qu’il soit à la bonne taille!
    Merci d’avance pour votre avis.

    Répondre
  • Corinne

    Bonjour,
    Très beau pull wouahhh, tu as bien fais de le défaire ça te va à merveille. Pour le choix de laine , oups je n’y ai pas pensé un seul instant. Je suis dans un Yoke , en plus je me suis trompée je devais faire blanc sur rouge et l’inverse s’est produit , je suis très preneuse d’un éclaircissement même si ton article sur les différentes laines m’a beaucoup aidé

    Répondre
  • tarlatane

    merci Lise de ces explications et bravo pour la persévérance. Je tricote à plat depuis des dizaines d’années et j’ai toujours eu horreur de faire les coutures. C’est pourquoi j’ai découvert avec bonheur et surtout grâce à toi et à ton blog le tricot circulaire sans couture. J’ai découvert aussi les différents types de laine et petit à petit j’essaie de me perfectionner. C’est pourquoi un article sur quelle laine pour quel ouvrage nous apporterait beaucoup. je viens de tricoter un bubbly sweater avec de la Drops baby mérinos et après blocage , il est un peu trop grand. Je ne sais pas si j’ai le courage de le refaire entièrement mais je crois que je n’y couperais pas si je veux le porter avec plaisir.
    Merci pour le livre et pour toutes ces explications sur le blog qui ont renouvelé pour moi le plaisir de tricoter.

    Répondre
  • CARON

    Bonjour,

    Je suis toujours impressionnée par tes tricots. Je me suis lancée dans un pull circulaire de bas en haut. J’ai choisi le modèle tindafell du catalogue n°7 lopi 37 en laine léttlopi. J’ai tricoté le corps et les manches et je coince pour rassembler toutes les mailles et tricoter le yoke. Je ne comprends pas les explications qui ont été traduites par Triscote. Si proche du but, je bloque maintenant.
    J’ai vu le dandelion, magnifique. Les tricots d’Hugo sont très jolis et ta couture un vrai régal pour les yeux car je ne sais pas du tout coudre. Merci pour tes podcasts toujours très agréables et très instructifs. Je me régale.

    Répondre
  • Bipolette

    Courage, volonté, détermination, patience, etc etc……. Telles sont les qualités de la tricoteuse passionnée que vous êtes Lise qui motive les autres quand elles sont déçues par leur propre ouvrage, merci de cette belle leçon d optimisme !

    Répondre
  • Géraldine

    Félicitations pour ta ténacité. Ça le méritait vraiment car ton pull est superbe.
    En ce qui me concerne, une fois terminé, si le pull ne convient pas, je démonte et je fais autre chose : j’ai un gilet chauve-souris très beau sur la photo, très beau réalisé et absolument importable qui attend d’être détricoté.

    Répondre
  • yoriko91

    Je viens m’ajouter aux bravos et félicitations, mais surtout, j’attends avec impatience un article sur le choix du type de laine, difficile à trouver sur la toile et pourtant bien crucial 🙂
    Merci pour cet article intéressant en tout cas. Bonne continuation

    Répondre
  • Bipolette

    C est vraiment une très bonne idée de projeter de rédiger un article sur les choix de laine en fonction du projet à réaliser parce que je constate que expérimenté ou non ( comme moi ) on peut se tromper gravement ( et ne pas avoir la détermination que vous avez )

    Répondre
  • Sophie

    Bravo Lise! Quel courage! Je crois que j’en aurais pleuré
    Mais au final il est très beau.
    C’est ce que j’ai le plus de difficulté de choisir la bonne laine. J’ai déjà quelques morceaux qui ne tombent pas bien du à un mauvais choix de laine.
    Ce serait super un podcast sur ce sujet et aiderait sûrement beaucoup de tricoteuses.
    Bisous, Sophie

    Répondre
  • patricia pospischek

    OUI il est vraiment splendide, merci pour ce partage d’expérience 😉 Au premier abord j’ai cru qu’il était en coton… mais non, il est bien en laine (magnifique aussiiiii). Ça serai sympa une version « printemps » en coton de ce pull nordique !!! Qui se lance ?

    Répondre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *