Robe Arlette dress - République du chiffon

Arlette à Rome – République du chiffon

A peine la première finie, je me suis attaquée à une seconde Arlette. Je la voulais absolument pour aller arpenter les rues de Rome avec mon amoureux. En Angleterre, ils appellent ce voyage pré-naissance la « baby moon ». J’ai donc glissé ma nouvelle robe dans mes bagages.

notre baby moon à rome

Je ne compte pas me reconvertir en blog de voyage (ma soeur fait déjà ça à la perfection) mais je ne peux que vous recommander vivement de visiter Rome, si vous n’y êtes jamais allé. C’était le troisième fois pour moi mais la première pour Tim. Il faut dire que mes précédentes visites remontent un peu : vers 13 ans avec mes parents et juste après le bac avec une amie la seconde fois. Avant-hier quoi…

La ville m’avait marquée par sa beauté et je suis de nouveau tombée sous le charme. Il y a des merveilles à tous les coins de rue. Inutile de vous les citer, vous les trouverez dans n’importe quel guide. Toutefois, j’ai vraiment été charmée par la ville elle-même, ses immeubles orangées, ses rues pavées, ses myriades de petites trattorias. Les principales attractions sont absolument envahies de touristes mais dès qu’on s’en éloigne, on se retrouve au calme, très vite isolé. On pourrait oublier qu’on se trouve dans la capitale.

Robe Arlette dress - République du chiffon

Arlette devant la basilique Saint Pierre

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

Arlette place Navone

Concernant l’afflux de touristes d’ailleurs, je ne me souvenais pas de la ville aussi envahie. Pourtant, j’y étais allée en plein été. Et soudain j’ai réalisé qu’en 15 ans (aïe le coup de vieux) et grâce à l’essor des compagnies low cost et de air bnb, il est devenu extrêmement facile et peu coûteux de voyager, ce qui n’était pas le cas alors. Nous étions venues en train à l’époque avec mon amie par exemple. ça laisse rêveur.

A noter au passage que nous avons extrêmement bien mangé à très petits prix. J’ai été agréablement surprise de voir que même dans les lieux les plus touristiques, on mange très bien.
Enfin, aucun achat de laine ou de tissus, nous n’y allions absolument pas pour faire les boutiques et une gentille lectrice (que je remercie chaudement) m’avait envoyé une liste de bons plans et m’avait précisé qu’il n’y avait quasi aucune boutique de do it yourself sur place. Je n’ai donc même pas cherché.

Bref, un séjour absolument formidable !
Voilà tout pour le tourisme, on repasse à la couture !

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

C’EST QUOI ?

Je ne vais pas revenir sur ce modèle que je vous ai déjà présenté la semaine passée, au risque de vous barber. J’aurais d’ailleurs pu carrément ne pas la présenter ici mais ce blog me sert de journal de bord de mes créations donc elle y a sa place. D’autant plus que j’adore cette nouvelle version et que je l’ai un peu modifiée par rapport à la précédente.
Pour rappel toutefois si vous n’avez pas lu mon premier article, il s’agit de la robe Arlette de République du chiffon.

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

C’EST FAIT COMMENT ?

Ai-je besoin de vous parler de cette viscose que vous avez déjà vue ici à plusieurs reprises (un deuxtrois) ? Il s’agit de l’incontournable Abstract mountain de chez Cousette en coloris brique cette fois.
Je n’avais pas craqué sur ce coloris quand il est sorti mais, allez savoir pourquoi, j’y ai immédiatement imaginé Arlette quand j’ai découvert le patron. Je suis ravie de cette association, je trouve la couleur superbe et parfaite pour l’été.
Quant à la qualité des viscoses Cousette, je n’y reviens pas, je suis une inconditionnelle. Elles sont merveilleuses !

Une nouvelle fois, j’ai fermé le corsage de ma robe avec des boutons de bottines ton sur ton achetés à la Droguerie.

C’EST QUELLE TAILLE ?

J’ai réalisé une taille 38 pour le corsage, c’est parfait.

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

C’EST MODIFIÉ ?

Suite à ma première version, je vous avais dit la trouver toute de même un peu trop ample. Le tissu étant fin et fluide, cela ne me posait pas de souci mais j’ai quand même réduit pour cette seconde version.
Voici donc la liste de mes modifications pour mon Arlette de grossesse améliorée :
– j’ai coupé les pièces  de corsage droites en partant de leur centre. J’ai également réduit d’1cm de chaque côté au niveau de la taille, soit 4cm en moins en tout.
– j’ai complètement modifié les jupes en coupant deux panneaux de 85 cm d’envergure chacun que j’ai froncés. J’ai donc enlevé 15cm sur chaque jupe soit 30cm de moins par rapport à ma première version.

Je la préfère de beaucoup ainsi.

Plusieurs personnes m’ont demandé si j’avais rallongé le devant en prévision du ventre qui soulèvera ma robe bientôt. Je ne l’ai pas fait pour cette robe car ce n’est pas encore nécessaire. Je le ferai sûrement pour mes prochaines robes de grossesse néanmoins.

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

C’EST BIEN ?

Je suis absolument ravie de ma robe ! J’aime sa couleur, son tombé, son raffinement. Je trouve que c’est le parfait match patron-tissu. Et pour le coup, je suis sûre que je continuerai à la porter même sans baby bump.

A REFAIRE ?

Probablement l’année prochaine dans sa version initiale.

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

Robe Arlette dress - République du chiffon

Incoming search terms:

  • République Du Chiffon Arlette
  • robe

17 réflexions sur “Arlette à Rome – République du chiffon

  1. Brunette dit :

    Cette Arlette…Je trouve ce nouveau patron très seyant et les deux versions que tu proposes sont très belles. Tu es une jolie femme enceinte…Cela me ramène avec nostalgie à quelques années en arrière. Prends bien soin de toi et du bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *