Trench Luzerne – Deer and doe

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Une semaine bien calme sur le blog, le quotidien a été très prenant et je n’ai pas eu le temps de rédiger les articles que j’avais prévus. Je me rattrape toutefois aujourd’hui avec une masterpiece que j’ai eu énormément de plaisir à coudre et que je suis ravie de vous présenter : le trench Luzerne de Deer & doe !
  Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

C’EST QUOI ?

Luzerne est décrit comme la pièce la plus complexe jamais éditée par Deer and doe et je peux vous le confirmer ! Le trench Luzerne est sorti avec la précédente collection, printemps-été 2017. J’avais craqué sur le patron, acheté le tissu dans la foulée et… la motivation n’est pas venue. En couture comme en tricot, je ne me force jamais. Je couds ou tricote ce que j’ai envie quand j’en ai envie, sans me mettre de contraintes.
Il y a environ deux semaines, le besoin de coudre Luzerne m’est littéralement tombé dessus. En fin de grossesse, l’envie de coudre pour moi est e berne. J’ai pris beaucoup (trop) de poids. Coudre pour les dernières semaines ne me tente pas car je n’ai pas envie de passer du temps sur des pièces que je vais à peine porter. J’ai une robe et une blouse dans le viseur pour finir tout en me sentant bien habillée mais c’est tout.
Coudre pour l’après ne m’inspire pas du tout, du tout. Je sais d’expérience pour l’avoir vécu pour Mathias que je ne vais pas me sentir au top pendant un petit moment après la naissance. Quel intérêt alors de coudre des pièces dans ma taille d’avant dans lesquelles je ne pourrai pas rentrer avant plusieurs semaines voire mois.

Mais j’ai quand même envie de coudre pour moi !! Et d’un coup, j’ai pensé à Luzerne. Voilà une pièce intemporelle, un gros challenge comme je les aime et que je pourrai porter ouvert en attendant d’avoir retrouvé la ligne. Impeccable !! Pile ce qu’il me fallait !

J’ai beaucoup de choses à dire sur ce patron donc je vais le faire point par point.

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

La planche

J’ai lu sur plusieurs blogs des avis mitigés quant à la planche car certaines pièces se superposent. De mon côté, cela ne m’a jamais gênée. Il suffit que je pense à une planche Burda pour que mes critiques s’évaporent. 🙂
Je tiens compte des contraintes de production des marques qui ne peuvent pas nécessairement augmenter la taille de leur planche ou les multiplier sans, dans le même temps, voir les coûts de production s’envoler. Bref, je fais confiance à la marque pour faire au mieux.

Je n’ai pas eu de souci particulier lors du décalquage. Il faut être méticuleux pour n’oublier aucune pièce et bien noter sur chacune combien de fois il faudra les couper.
Pour un patron aussi complexe, j’avoue qu’un tableau récapitulatif de toutes les pièces m’aurait aidé mais ce n’est pas non plus infaisable sans.

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

La découpe

Alors là, méfiez-vous ! Lorsque j’avais commandé mon tissu, j’avais vu sur plusieurs blogs que le trench rentrait dans 3m. Comme je savais que je couperai une petite taille, j’avais donc suivi cet avis. Or, le patron préconise 3m50 en laize d’1m50.
Mais la laize de mon tissu ne faisait qu’1m40. Je ne vous raconte pas la galère pour tout faire rentrer !! Un casse-tête. J’y ai passé près d’1h30.
Le plan de coupe est prévu pour une laize d’1m50, je ne pouvais donc pas le suivre avec ma différence de 10cm.

Au final, j’ai réussi à tout faire rentrer à l’exception du fond de poche que j’ai donc coupé dans le même tissu que celui de mon biais.

Vraiment, c’est une étape qui mérite beaucoup d’attention. Certaines pièces doivent être coupées 4 fois, il ne suffit donc pas de poser son patron une fois, il faudra garder la place pour le repositionner.
Comme pour le Kelly anorak, une erreur d’inattention est vite arrivée et, si vous n’avez pas de tissu en rab, vous risquez de vous en mordre les doigts.

Les explications

Aucun souci pour moi, j’ai trouvé que tout était limpide. Vraiment rien à redire !

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

La couture

Et enfin, la couture ! J’ai pris un plaisir fou à coudre ce trench. J’aime les challenges, j’aime ce genre de grosses pièces techniques sur laquelle on passe du temps, on s’applique.
Il faut être dans un état d’esprit particulier quand on s’attaque à un trench ou un anorak (je compare beaucoup Kelly avec Luzerne en terme d’expérience). Inutile de se dire « je vais zapper telle étape et je gagnerai du temps ».
Par exemple, j’ai décidé de ne pas faire les boutonnières passepoilées. Ce n’était absolument pas par souci d’économie de temps mais simplement car je ne trouve pas cela joli. Pour moi, ce type de boutonnières donne un coup de vieux au trench. J’ai donc préféré les faire à la machine. Mais ce ne sont pas ces trois boutonnières qui changent vraiment la donne.

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Avec Luzerne, les finitions sont particulièrement soignées. Toutes les coutures sont gansées de biais puis surpiquées. Autant vous dire que c’est long mais qu’est-ce que c’est beau.
Je n’avais jamais fait ce type de finitions et je craignais que ça me soule. Au final, j’ai adoré !
Personnellement, je n’épingle jamais le biais avant de le coudre donc cela m’a indéniablement fait gagner du temps. Je pense que si j’avais à chaque fois tout épinglé, j’en aurais vite eu marre.
J’ai aussi veillé, avant chaque pose de biais, à identifier dans quel sens la couture serait couchée. Ainsi, je pouvais coudre mon biais de manière à ce que la seconde couture (visible) soit positionnée du plus joli côté.

Les seules étapes qui m’ont un peu soulée sont la couture à la main des ourlets (bas du trench et manches) et la ceinture. Les ourlets à la main ne me gênent pas normalement mais là, sur de la gabardine, j’ai eu un peu de mal à ce que ma couture soit bien invisible sur l’endroit.
Quant à la ceinture, ce fut un vrai cauchemar pour la retourner. J’y ai passé presque 30 minutes. Autant vous dire que j’en avais ras les couettes à la fin.

Globalement, vraiment une belle expérience en couture. Je ne sais pas comment le dire autrement : j’ai pris mon pied à coudre Luzerne !!

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

C’EST FAIT COMMENT ?

J’ai utilisé une merveilleuse gabardine lie de vin de chez Pretty Mercerie que j’avais achetée au printemps dernier. Elle est épuisée pour le moment sur le site mais reviendra d’ici la fin du mois. Je ne manquerai pas de vous le faire savoir via les réseaux sociaux.

Elle est magnifique, je suis dingue de sa couleur. Elle existe également dans d’autres coloris que vous pouvez trouver ici.
Aucun souci pour la coudre et un bonheur à porter. Elle a tout bon !

Le biais, le tissu assorti des fonds de poche et les boutons viennent tous de La Droguerie.
Pour le biais, je savais que j’en voulais un contrastant mais je n’avais pas d’idée précise en tête. Celui-ci, style liberty, ne m’a pas tapé dans l’oeil tout de suite mais en y regardant de plus près, j’ai réalisé que les petites fleurs avaient pile la même teinte que mon tissu. Impec !

Quant aux boutons, j’étais dans le flou. C’est un élément hyper important pour bien finir son vêtement et on peut le ruiner en les choisissant mal.
C’est Lulu la lucette, qui travaille à la Droguerie de Lyon, qui m’a sauvé la mise en me proposant ceux-ci. En écaille, forme moderne, je les adore ! Je sais qu’ils ne plairont pas à tous mais personnellement, j’en suis ravie !

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

C’EST QUELLE TAILLE ?

J’ai hésité pour la taille. Avant la grossesse, je cousais du 36 en carrure élargi au 38 aux hanches. Par sécurité, j’ai choisi de coudre Luzerne tout en 38 sans modification pour plus de facilité.

Il me paraît un peu trop grand dans le dos mais c’est peut-être lié au fait que je me tienne terriblement cambrée.

Bien évidement, je ne peux pas le fermer donc impossible de vous faire un retour précis sur la taille. On en reparle dans quelques mois.

C’EST MODIFIÉ ?

Aucune modification.

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

C’EST BIEN ?

Je suis absolument ravie de ce trench, tant pour la pièce finie que pour l’expérience en couture. Un patron technique comme je les aime et qui m’amène une vraie satisfaction à chaque étape.
Au niveau de la coupe, il est pile comme j’aime. Je trouve que les trenchs du commerce sont souvent trop ample. Celui-ci est cintré à la taille, ce qui me convient mieux. La taille du trench tombe quasi pile au niveau de la mienne (attention donc si vous êtes grande).

J’ai hâte de voir ce qu’il rendra quand je n’aurais plus mon gros ventre. 🙂

A REFAIRE ?

Oui, je pense en refaire un dans un coloris plus estival pour le printemps prochain. J’ai même déjà le tissu, gentiment ramené par mon chéri des US.

Et le reste de la tenue ?

Je porte mon châle Masgot adoré !

Trench Luzerne -Deer and doe - Blog couture

Share this post

39 commentaires sur “Trench Luzerne – Deer and doe

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *