Tecumseh et Pénélope – Caitlin Hunter

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter

Avant de vous parler de mon joli Tecumseh, je tenais à vous remercier pour les gentils messages que vous m’avez laissés suite à mon dernier article. J’ai été très touchée par vos encouragements pour 2019. Merci à tous !
Passons maintenant au vif du sujet : le fameux Tecumseh de Caitlin Hunter. Ce modèle a eu un énorme succès depuis sa sortie l’hiver dernier. Plusieurs versions m’ont alors tapées dans l’oeil et je comptais bien avoir le mien cette année.

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir. 😉

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter
Pull Tecumseh sweater - Caitlin HunterC’est quoi ?

Je viens enfin vous parler de ce pull qui vous a beaucoup plu lorsque je l’ai présenté, il y a déjà un petit moment maintenant sur Instagram et dans le podcast. Je suis contente de pouvoir enfin vous le présenter porté.

Tecumseh est donc un pull-poncho en jacquard dont le motif est répété à 3 reprises sur le corps et les manches. On ne risque donc pas de s’ennuyer car le tricot est rythmé par ces bandes de jacquard.
Il est tricoté en rond, du haut vers le bas. On commence donc directement par la bande d’encolure, on tricote ensuite l’empiècement jusqu’à la séparation corps-manches et on continue ainsi jusqu’en bas.

C’est un patron assez simple. Le façonnage du pull est très classique. Des rangs raccourcis permettent de remonter le dos par rapport au devant et des rangs d’augmentation réguliers agrandissent l’ampleur du pull jusqu’à la séparation corps-manches. Le motif de jacquard est également assez simple car exclusivement à deux couleurs.

J’ai beaucoup aimé tricoter ce modèle au début mais je vous avoue m’être lassée sur la fin. Je n’aime pas du tout tricoter le jacquard en rond sur un petit diamètre car, étant une adepte du magic loop, cette technique ne s’y prête pas trop (en tout cas pour moi). Les double pointes ou les mini aiguilles sont à recommander selon moi pour réduire les risques de mauvaise tension. Il faudrait d’ailleurs que je me force à en utiliser la prochaine fois.

Le patron n’est disponible qu’en anglais. Je me permets d’ailleurs de vous rappeler de bien faire attention aux langues disponibles sur Ravelry lorsque vous achetez un patron car j’ai reçu plusieurs emails de lectrices déçues ou agacées que je n’aie pas mentionné qu’un patron n’était pas disponible en français ici. Je n’y pense pas toujours donc méfiez-vous.

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter
C’est fait comment ?

J’ai utilisé la laine Pénélope de De Rerum Natura en coloris crème, argile et ocre. Je suis absolument ravie de  ce mélange de couleur qui me correspond parfaitement. Je trouve que les trois couleurs fonctionnent bien ensemble et mettent en valeur le motif.

La Pénélope est une laine française avec une base 90% mérinos d’Arles biologique et 10 % soie mulberry qui lui apporte un peu de brillance. Attention toutefois, ce % de soie est trop faible pour apporter du drapé au pull. Mon échantillon avant et après blocage n’a quasiment pas bougé.

C’est une laine qui fonctionne bien pour Tecumseh si vous ne souhaitez pas avoir de drapé et obtenir donc un pull qui se tient plus (comme le mien). Je pense que la designeuse en prévoyait de son côté car la laine utilisée est superwash et drapera donc forcément plus.

J’ai beaucoup aimé tricoté la Pénélope qui est ronde, glisse bien et me semble très appropriée pour le jacquard. Elle a une bonne définition de point ce qui permet de bien mettre le jacquard en valeur.

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter
Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter
Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter
C’est modifié ?

J’ai remonté l’emplacement de la séparation corps-manches afin de limiter l’effet poncho de ce modèle. En effet, bien que je trouve cela très joli, ce n’est pas compatible avec mon mode de vie avec un tout petit à porter très très fréquemment.

La séparation est prévu en dessous de la seconde répétition de jaquard. Je l’ai remontée pour la faire au milieu de celle-ci (sous les petits plus roses donc). Il n’y a rien de particulier à faire car il n’y a pas d’augmentations à ce niveau là. Il suffit donc tout simplement de suivre les instructions de la séparation puis de recommencer à tricoter en reprenant le motif là où vous vous êtes arrêtés. C’est tout simple.

J’ai également resserré les poignets que je trouvais trop lâches. Je ne suis toutefois pas très satisfaite du résultat donc je pense défaire et recommencer et serrant moins (avec moins de diminutions donc). Ces manches m’auront donné bien du fil à retordre : entre le jacquard pas facile à effectuer, la longueur qui n’allait pas et que j’ai du reprendre une fois le pull fini et bloqué et maintenant les poignets qui ne me plaisent pas… je m’en serais vu !

C’est quelle taille ?

J’ai tricoté la deuxième taille.

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter
C’est bien ?

Je suis contente de ce pull, j’adore les couleurs que j’ai choisies mais je pense qu’il me plairait un peu plus avec plus de drapé. C’est un détail et cela ne m’empêche pas de le porter bien sûr.

Je trouve également que les rangs d’augmentation sont assez visibles, notamment au niveau de la première bande de jacquard. Je trouve les suivantes (sans augmentation) beaucoup plus jolies et harmonieuses.
Je chipote bien sûr et, encore une fois, cela ne m’empêche pas de porter mon pull mais je préfère vous faire un retour complet sur les petits défauts que je vois à ce modèle.

A refaire ?

Et bien oui ! Même si je trouve quelques défauts, cela reste un modèle qui me plaît beaucoup et j’aimerais bien me faire la version poncho pour quand Hugo marchera et n’aura plus besoin d’être autant porté. J’adore la version noire d’Emilie et je me ferais bien la même l’hiver prochain.

Pull Tecumseh sweater - Caitlin Hunter

Partager cet article

7 replies on “Tecumseh et Pénélope – Caitlin Hunter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *